Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Médecine traditionnelle : Les députés se familiarisent avec le projet de loi - 19/06/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La valorisation de la médecine traditionnelle est l’une des priorité du Plan national de développement sanitaire du Sénégal, qui vise à assurer la fourniture de médicaments traditionnels améliorés aux populations, a déclaré vendredi à Mbour le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de la Prévention médicale, Farba Lamine Sall.

L’Ong Enda Tiers monde en relation avec ses partenaires : le ministère de la Santé et de la Prévention médicale, la Banque Mondiale et l’Organisation mondiale de la santé, a ouvert ce vendredi 16 juin 2006 à Saly Portudal, un atelier de sensibilisation des députés du Sénégal, sur le projet de loi portant réglementation de l’exercice de la médecine traditionnelle. Une rencontre qui, à terme, devra permettre de valoriser la médecine traditionnelle tout en permettant de distinguer les vrais, des faux et dangereux tradipraticiens.
La médecine traditionnelle recèle d’importantes ressources dont l’efficacité, l’innocuité et l’accessibilité sont largement établies. Fort de cette certitude, le gouvernement du Sénégal a entrepris, avec l’appui de partenaires comme Enda Tiers Monde, un long et minutieux travail d’élaboration d’un cadre juridique, objet d’un atelier.
Selon les statistiques de l’Oms, 80 % des populations africaines se soignent à la médecine traditionnelle, pour des raisons culturelles ou socio-économiques. C’est déjà en 1968, a révélé Farba Lamine Sall, directeur de cabinet du ministre de la Santé et de la Prévention médicale que l’Oua organisait au Sénégal, le premier symposium sur les plantes médicinales et la pharmacopée africaine, portant aussi, un réel intérêt sur la question.

Au plan national, a affirmé le directeur de cabinet de Abdou Fall, la valorisation de la médecine traditionnelle est l’une des priorités du Plan national de développement sanitaire du Sénégal (Pnds). Dans sa diversité structurelle malheureusement a indiqué M. Sall, il est difficile de distinguer les vrais des faux, les bons des mauvais, les savants des dangereux ignorants qui constituent, selon lui, une menace pour la Santé des populations. Justement, pour réglementer la médecine traditionnelle, la rencontre de Saly devrait permettre de sensibiliser les députés sur les contenus du projet de loi devant porter sur la question.
Depuis longtemps, a affirmé Dr Fatimata Sy, pharmacienne à Enda, le projet est attendu sur la table des députés. Et c’est pourquoi, il fallait, à l’en croire, expliquer à ces derniers les enjeux et l’importance de la réglementation de la médecine traditionnelle.
Selon Mademba Ndiaye de la Banque Mondiale, il faut travailler à ce que le projet de loi, devienne proposition de loi. Cheikh Hamidou Kane, Président du conseil d’administration de Enda s’est dit convaincu que la réglementation va favoriser une bonne politique de mise en œuvre de notre médicine traditionnelle. Tandis que Madior Diouf, président de la commission de santé à l’Assemblée nationale a axé son propos sur l’arbre, “ Garab ” en ouolof qui signifie médicament. D’où pour lui, l’importance de la sauvegarde et de la régénération de notre environnement. Aussi souhaite-t-il que les guérisseurs véreux, les charlatans soient dégagés en touche, au profit de vrais médecins traditionnels.

Amath Sigui Ndiaye (Avec APS)

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !