Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme : Résultats efficaces et utiles du Fonds mondial - 07/07/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le deuxième forum des partenaires du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme a pris fin hier sur une note d’espoir, au Centre international des Conférences de Durban, en Afrique du Sud. La séance plénière marquée par des recommandations a été un des temps forts du forum du Fonds mondial de lutte contre le Paludisme, le Sida et la Tuberculose.

Cette rencontre, la seconde du genre après Bangkok, il y a deux ans, a permis de faire un large tour d’horizon des efforts faits par le Fonds mondial dans 131 pays membres. Les discussions des centaines de délégués venus des cinq continents ont tourné sur la lutte à mener pour éradiquer ces trois maladies qui freinent le développement dans plusieurs pays, notamment ceux du Sud.
Les relations entre les comités nationaux de coordination (les points focaux du fonds), les membres de la société civile, le secteur privé, les organisations non gouvernementales et associations ont été autant de questions évoquées lors des travaux en commissions et en groupes de travail.
Dans les différents pays où il intervient, le Fonds mondial a déjà injecté 5,4 milliards de dollars américains pour faire face à ces trois maladies ravageuses. Pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le Développement (Omd) en 2015, il est nécessaire de mener ce combat qui participe à la lutte contre la pauvreté. Au cours de la plénière d’hier, les nombreux intervenants sont revenus sur le bilan du Fonds mondial cinq années après sa création.

Les responsables Bernard Schwartlander, Asia Russel et Christoph Benn du Global Fund qui s’adressaient à l’assistance ont salué le travail accompli pendant trois jours par les 400 participants.
‘’Nous avons noté les questions importantes soulevées ici et nous devons nous adapter constamment avec une telle évaluation’’, ont-ils noté. ‘’Ces résultats ont déclaré les responsables du Fonds mondial sont efficaces et utiles car ayant permis un échange d’expériences profitables aux uns et aux autres’’.
Pour eux, la rencontre de Durban a permis de mieux connaître comment fonctionne le fonds dans différents pays concernés mais surtout de voir comment apporter une contribution pérenne aux malades et ainsi lutter contre la pauvreté. La participation du secteur privé, de l’avis des représentants du fonds mondial, permet de favoriser l’harmonisation, de réfléchir et de définir les priorités. Il est également question d’appuyer les industries pharmaceutiques pour réduire les coûts des anti-rétroviraux. Enfin, la transparence dans la gestion et l’utilisation des nouvelles technologies d’intervention ont été souhaitées.

Abdoulaye THIAM, (Envoyé spécial)

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !