Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Santé réparation des fistules à Kolda, Tamba et Sédhiou : le retard des notes de service de la tutelle sape la mission du Fnuap - 07/11/2009 - Le quotidien - Sénégal

La prise en charge des femmes porteuses de fistules obstétricales dans les régions de Kolda, Tambacounda et Sédhiou par les spécialistes dépêchés sur place à l’occasion de la visite de terrain d’une délégation du Fnuap a buté sur des lenteurs administratives attribuées au ministère de la Santé.

Lire l'article


Infections parasitaires et bactériennes du système nerveux : l’absence de plateau technique adéquat paralyse le diagnostic - 10/11/2009 - Le quotidien - Sénégal

Les maladies liées au système nerveux ne peuvent trouver une réponse efficace que si les hôpitaux africains sont dotés de plateau technique digne de ce nom estime le professeur Daouda Kassou Minta du Mali. Les travaux du 3e congrès international de la Société africaine de pathologies infectieuses (Sapi) ont porté sur la question des infections parasitaires et bactériennes du système nerveux, thème introduit par le professeur Daouda Kassoum Minta de Bamako. Pour cet éminent professeur des maladies infectieuses, le gros du problème par rapport à ce cas, c’est le diagnostic dans les pays du Sud comparés à ceux du Nord.

Lire l'article


Pour éviter la dengue : les conseils du ministère de la Santé - 10/11/2009 - Le quotidien - Sénégal

Que les lecteurs retiennent ce nom : la dengue. C’est une maladie infectieuse causée par un virus transmis par un moustique hématophage appelé Aèdes. Si l’on se réfère au communiqué parvenu hier au journal Le Quotidien provenant du ministère de la Santé et de la Prévention, cette maladie se manifeste par les mêmes signes que «la grippe simple» ou le paludisme avec une composante douloureuse plus vive (maux de tête, douleur des articulations et des orbites). En effet, selon l’Organisation mondiale de la santé (Oms), en moyenne 50 millions de cas de Dengue sont répertoriés par an à travers le monde.

Lire l'article


Fistules obstetricales : 400 nouveaux cas par an au Sénegal : le ver est dans les… structures de santé - 10/11/2009 - Le quotidien - Sénégal

Il faut penser à renforcer le personnel qualifié dans les structures régionales de santé mais aussi à les motiver davantage pour les inciter à lutter de manière déterminante contre les fistules obstétricales. Tel est le plaidoyer fait au cours d’une mission du Fnuap dans les hôpitaux à Tamba, Sédhiou et Kolda.

Lire l'article


Insuffisance cardiaque : les piles disponibles mais chères - 03/11/2009 - Le soleil - Sénégal

Le Sénégal n’a pas de problème de piles cardiaques. Mais celles-ci ne sont pas à la portée de tous les patients, parce que pour faire implanter une pile cardiaque le patient doit débourser plus 1,5 million de francs Cfa. Le Sénégal dispose d’une quantité suffisante de piles cardiaques. Les patients souffrant d’insuffisance cardiaque peuvent bénéficier de l’implantation, l’essentiel est qu’ils disposent de moyens financiers pour le faire. Car la pile cardiaque la moins chère coûte un 1.500.000 francs Cfa, ce qui n’est pas à la portée de tous les patients.

Lire l'article


MBOUR : lutte contre le paludisme ; Des moustiquaires imprégnées distribuées par Coumba T. Diouf - 02/11/2009 - Sud Quotidien - Sénégal

Le ministre de la Santé et de la prévention, Coumba Thérèse Diouf, a fait une tournée au cours du week-end dans la commune de Mbour. Elle a présidé la clôture d’un cours de paludologie, à l’attention des médecins chefs de district. Auparavant, elle a participé à la distribution de moustiquaires imprégnées dans les locaux du centre de santé de Mbour.

Lire l'article


Salon international de la santé et du matériel médical de Dakar : la santé de la mère et de l’enfant au centre des préoccupations - 02/11/2009 - Sud Quotidien - Sénégal

Prévu du 20 au 23 mai 2010, le Salon international de la santé et du matériel médical de Dakar (Sisdak) est centré, pour sa seconde édition, sur la problématique de la santé maternelle et infantile. La rencontre réunit une panoplie d’acteurs de la santé du Sénégal voire du monde, et se donne l’ambition d’être une manifestation de référence en Afrique de l’Ouest.

Lire l'article


Contribution pour l’avancée de la chirurgie : le Pr Cheik Tidiane Touré honoré à Paris - 27/10/2009 - Le soleil - Sénégal

L’Association française de chirurgie forte de 2.000 chirurgiens a honoré le Pr Cheik Tidiane Touré pour avoir contribué à l’avancée de la chirurgie à travers le monde. Ces dernières années, le Pr Touré a développé la vidéochirurgie au Sénégal. Le Professeur titulaire de Chaire de Chirurgie générale à la Faculté de Médecine, de Pharmacie, et d’Odontostomatologie, de l’Ucad Cheikh Tidiane Touré a reçu une distinction de l’Association française de chirurgie (Afc) qui tenait son 111èm Congrès annuel qui a enregistré la présence de 1.500 chirurgiens et leur famille.

Lire l'article


Cancer au Sénégal : environ 20 mille nouveaux cas par an - 26/10/2009 - Walfadjri - Sénégal

L’incidence du cancer est estimée au Sénégal à 20 mille nouveaux cas par an. L’incidence, c’est le nombre de nouveaux cas déclarés dans l’année. Ces chiffres sont inquiétants surtout par rapport à la mortalité, relève le Professeur Mamadou Diop, directeur de l’Institut du cancer de Dakar.

Lire l'article


Prise en charge de l'hémophilie, du cancer - Des médicaments dérivés du sang bientôt à la disposition du Sénégal - 24/10/2009 - Le soleil - Sénégal

Le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) a signé avant-hier avec Plasmaprime « la lettre d’intention », qui ouvre les négociations, qui, si elles aboutissent, permettront au Sénégal de disposer de médicaments dérivés du sang pour traiter « certaines maladies comme l’hémophilie, les cancers, les déficits immunitaires etc. », nous apprend un communiqué reçu à la rédaction. Est aussi prévu, un plan de communication pour « augmenter le nombre de donneurs de sang ».

Lire l'article


Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !