Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Janvier 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Supplémentation en Vitamine A : 35.150 enfants ciblés à Podor - 29/06/2009 - Le soleil - Sénégal

35.150 enfants de 6 à 59 mois sont ciblés dans le département de Podor qui bénéficieront de la supplémentation en vitamine A, et de la distribution de moustiquaires imprégnées, souligne l’adjoint au médecin chef départemental, le Dr Kaly. A cet effet, le district a organisé une session de formation à l’intention des Infirmiers chefs de poste (Icp). Le lancement de la campagne qui a démarré le 24 juin dernier, durera 6 jours.

Lire l'article


Lancement des journées régionales de supplémentation et de déparasitage à Sédhiou : 75 mille enfants ciblés pour une campagne de trois jours - 24/06/2009 - Walfadjri - Sénégal

Une cible de 75 mille enfants de la région de Sédhiou, sera supplémentée en vitamine A et déparasitée. Ces enfants bénéficieront aussi gratuitement de moustiquaires imprégnées. Le but est de réduire la mortalité infantile dans une région où deux enfants sur cinq meurent avant leur cinquième anniversaire. (Correspondance) - Au moins deux enfants sur cinq meurent avant leur cinquième anniversaire dans la région de Sédhiou. Un taux de mortalité infantile qui se chiffre à 120 enfants pour mille contre un taux national de 70 pour mille. C’est pourquoi, les journées locales de supplémentation en vitamine A et de déparasitage, couplées à la campagne nationale de distribution gratuite de Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (Milda), lancées officiellement lundi dernier dans la commune de Sédhiou, sont perçues comme indispensables par les autorités médicales, dans le cadre de la lutte contre la mortalité infantile.

Lire l'article


SIDA - Demande croissante de traitements antirétroviraux : les Africains face au défi de la résistance du Vih - 18/06/2009 - Le quotidien - Sénégal

La demande croissante de traitements aux antirétroviraux en Afrique pose un défi pour l’expansion des services de dépistage, de suivi des patients et de surveillance des résistances primaires et secondaires à ces molécules. Les efforts de ces pays sont bien souvent contrariés par les difficultés à disposer de plateaux techniques et de professionnels qualifiés. Ces remarques faites par un expert de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), témoignent de la difficulté de plus en plus accrue de trouver un remède contre le Vih face à la capacité rapide de mutation et de duplication du gène.

Lire l'article


Mortalité infantile : 4 millions d’enfants décèdent en Afrique subsaharienne - 20/06/2009 - Le soleil - Sénégal

Les chiffres parlent d’eux-mêmes sur la situation des enfants en Afrique subsaharienne. Selon un document qui nous parvenu, l’Onu renseigne que la partie méridionale du continent africain bat le record en ce qui concerne le taux de mortalité infantile. Le nombre d’enfants mourant avant l’âge de cinq ans annuellement s’élève à plus de 4 millions en Afrique subsaharienne. La moitié des décès d’enfants de moins de cinq ans dans le monde ont lieu dans cette partie d’Afrique, apprend un document d’information réalisé par l’Unicef et Save the Children sous l’égide de l’Onu. Selon le document, cette situation s’explique par des fléaux évitables. En outre, les causes premières de décès sont liés à la pneumonie (940.000 décès annuellement), la diarrhée (720.000), le paludisme (800.000), le Vih Sida (300.000), les causes néonatales (1,2 million).

Lire l'article


Face à l’accroissement de la mortalité néonatale : le départ du projet Usaid/Basics inquiète les acteurs - 23/06/2009 - Le quotidien - Sénégal

Est-ce le moment propice pour laisser le Sénégal seul face à la problématique de la recrudescence de la mortalité néonatale ? Cette question est longuement revenue vendredi dernier, en marge de l’atelier organisé, par le projet Usaid/Basics et qui avait pour thème : La santé du nouveau-né : du plaidoyer à l’expansion. Pas moins de 80 représentants issus de 20 pays étaient présents à Dakar pour réfléchir et échanger des expériences afin de serrer le garrot et arrêter l’hémorragie que constitue la mortalité néonatale. En effet, au niveau global, les statistiques font état de 25 000 décès d’enfants par jour, ce qui se traduit par 9,7 millions de décès par an. L’atelier était donc important à tout point de vue, parce que 40 % de ce chiffre ont lieu pendant la période néonatale.

Lire l'article


Prise en charge des fistules obstétricales : des parlementaires catalans s’engagent à briser le drame des victimes de Kolda - 19/06/2009 - Le soleil - Sénégal

Dans la région de Kolda, les femmes victimes de fistules obstétricales vivent un drame. Cette maladie, qui survient lors d’un accouchement prolongé, est une ouverture anormale entre le vagin et la vessie ou le rectum. Elle empêche la femme de retenir ses urines et ouvre le passage de la matière fécale de la vessie ou du rectum dans le vagin. A Kolda, les femmes victimes de fistules font l’objet de toutes sortes de discrimination et de stigmatisation. N’ayant pas les moyens de prendre en charge le coût d’une intervention chirurgicale de cette maladie, ces femmes sont presque en marge de la société.

Lire l'article


Journée internationale de lutte contre la drépanocytose : plaidoyer pour le dépistage précoce - 19/06/2009 - Le soleil - Sénégal

Le professeur Saliou Diop, hématologue au Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) recommande le dépistage de la drépanocytose pour stopper la courbe ascendante. Aujourd’hui, plus de 1.700 nouveau-nés sont porteurs de la forme grave de cette maladie. On estime au total que près d’un million cent mille Sénégalais sont porteurs du germe anormal.

Lire l'article


Rupture de vaccins à Vélingara : la vie des enfants menacée - 17/06/2009 - Walfadjri - Sénégal

(Correspondance) - La vie des enfants de Vélingara est menacée. C’est l’avis des femmes de cette partie du Fouladou qui n’ont pu contenir leur colère suite à la rupture de vaccins constatée dans les structures sanitaires du département. Selon Maroum Mballo, il est inadmissible d’exposer ainsi la vie de ces milliers d’enfants innocents. Voilà deux mois, selon elle, que les vaccins sont indisponibles au district sanitaire de Vélingara. Or, rappelle-t-elle, ‘il appartient à l’Etat de protéger ces enfants qui ne parviennent plus à respecter le calendrier vaccinal. Et cela peut avoir des conséquences très graves sur leur vie avec l’installation de l’hivernage, période durant laquelle, les maladies diarrhéiques et le paludisme s’attaquent le plus à ces personnes vulnérables’.

Lire l'article


Ressources humaines dans les hôpitaux : plus de 80 % du personnel de santé n’est pas qualifié - 17/06/2009 - Walfadjri - Sénégal

Dans les hôpitaux, qui est personnel qualifié et qui ne l’est pas ? En tout cas, plus de 80 % du personnel dans les hôpitaux n’est pas qualifié, dit-on. Ainsi, se pose une problématique au centre des débats dans la gestion de quotidienne de l’hôpital. Ouvertes hier à Dakar, les IXes rencontres hospitalières du Réseau des hôpitaux d’Afrique de l’Océan indien et des Caraïbes (Reshaoc) dont le thème portait sur la ‘Gestion des ressources humaines en milieu hospitalier’, ne pouvaient ignorer cette question.

Lire l'article


Croisade contre le paludisme et la malnutrition : la vitamine A, en rescousse à la moustiquaire imprégnée - 16/06/2009 - Sud Quotidien - Sénégal

Une nouvelle offensive contre le paludisme combinée avec la distribution de vitamines A aux enfants de moins de cinq ans, se déroulera du 22 au 30 juin sur toute l’étendue du territoire national. Du succès de cette campagne dépendent les ambitions du Sénégal qui ne veut plus faire partie des pays les plus vulnérables à la mortalité infantile, au paludisme et à la malnutrition. C’est du moins l’avis du Dr Bakary Sambou représentant de l’Oms devant la presse pour annoncer le lancement de cette campagne couplée et pleine d’enjeux.

Lire l'article


Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !