Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Pour résorber le déficit en personnels sanitaires : 850 agents sanitaires seront recrutés cette année - 14/01/2010 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Secteur de la santé fait face à une pénurie criarde de personnel. Pour faire face à cette situation le département prévoit le recrutement cette année de 85O agents. Parallèlement à cette mesure, une étude sur le financement alternatif de la prise en charge des personnes souffrant des maladies à soins onéreux, est en cours. Du moins c’est l’information qui a été rendue publique hier mercredi par Modou Diagne Fada, le nouveau ministre de la Santé et de la Prévention.

La cérémonie de clôture de la rencontre régionale sur la santé de la femme organisée à Dakar par les Nations Unies a été l’occasion pour le nouveau ministre de la Santé et de la Prévention d’annoncer une information de taille, relative à la solution du déficit de personnel auquel est confronté le secteur. En effet, annonce le ministre de la Santé et de la Prévention lors de la clôture de la réunion préparatoire des ministres africains en prélude au prochain Conseil économique et social des Nations Unies (Ecosoc) prévu au mois de juin prochain, 850 agents de santé constitués de médecins, de sages femmes et d’infirmiers seront recrutés au cours de l’exercice 2010.

Pour étayer ses propos, il affirme avec force conviction que le budget 2010 prévoit ces recrutements afin de résorber le déficit en personnels dans les structures sanitaires. Modou Diagne Fada soutient dans le même sens que cette initiative entre dans le cadre de la politique de l’Etat visant à réduire le taux de mortalité au niveau national et constitue également une réponse à l’amélioration de la santé des populations. Le ministre d’ajouter que ces recrutements font partie intégrante d’un plan en cours de réflexion initié par les autorités afin de mieux se conformer aux engagements des Nations-Unies pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Face aux maladies chroniques dont les populations n’arrivent à assurer les soins, le ministre a laissé entendre qu’une étude est en cours en vue d’identifier les modes alternatifs de financement. D’ailleurs, a-t-il soutenu par ailleurs, « si nous réussissons cet ensemble, il n’y a pas de raison que nous n’arrivions pas à faire baisser le taux de mortalité maternelle et infantile ».

Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !