Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Co-infection tuberculose et Vih : 7% de séropositifs chez les tuberculeux dépistés au Vih - 01/02/2010 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Au Sénégal, la co-infection Tuberculose-Vih reste la première cause de morbidité et de mortalité chez les Personnes vivant avec le Vih. Sur 51% des tuberculeux dépistés au Vih par le Programme national de lutte contre la tuberculose (Pnt), 7% sont séropositifs. L’information est livrée par le coordinateur du (Pnt), le Dr Mame Bocar Lô, indiquant que ce taux reflète la réalité de la co-infection Tuberculose-Vih (TB-VIH) qui est la première cause de morbidité et de mortalité chez les Personnes vivant avec le Vih (PvVih).

Le Dr Lô s’exprimait vendredi dernier à quelques heures de la clôture du cours national pour la gestion de la co-infection TB-Vih. Un cours de cinq jours destiné aux médecins spécialisés dans la prise en charge de la co-infection TB-Vih. Cette session, organisée par le Pnt, en collaboration avec la Division de lutte contre le Sida, fait partie d’une série de formations que les deux programmes comptent étendre à tous les prestataires qui participent à la prise en charge des personnes souffrant de ces deux affections.

Au total, ce sont 25 médecins spécialistes des différentes régions du Sénégal qui ont pris part à ce premier cours sur la gestion de la co-infection TB-Vih.

Selon le Dr Bocar Lô, l’infection à Vih est liée à la tuberculose. « C’est la raison pour laquelle nous ne pouvons pas gérer l’une en laissant l’autre parce que l’une des pathologies accélère la survenue de l’autre », a-t-il déclaré. Et d’ajouter « qu’il faut intégrer les deux infections en terme de prise en charge, en rapprochant les structures ».

Au niveau stratégique, les responsables des deux programmes ont formalisé cette cogestion en créant un comité national qui va s’appuyer sur les régions médicales et districts sanitaires pour que les services de prise en charge soient intégrés et qu’il y ait des circuits bien identifiés pour les patients co-infectés.

« Nous ne voudrions pas avoir des services parallèles au niveau périphérique, car l’intégration des services est la meilleure façon de prendre en charge cette co-infection TB-Vih », a fait savoir le coordinateur du Pnt.

Son adjointe, le Dr Awa Hélène Diop, s’est félicité des résultats obtenus dans la lutte contre la tuberculose, en rappelant que le Sénégal fait partie des rares pays de l’Afrique qui ont atteint un taux de guérison de 80% sur un objectif de 85%. Mais, l’inquiétude réside dans les perdus de vue avec un taux qui s’élève à 10%.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !