Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Santé de la reproduction en milieu urbain : une étude initiale lancée hier, à Dakar - 16/02/2010 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le repositionnement de la santé de la reproduction et la relance de la planification familiale passent par des stratégies objectives et dynamiques qui associent acteurs locaux et partenaires institutionnels. Consciente du fait, Intrahealth, l’agence d’exécution de l’Usaid en matière de santé, diligente depuis hier, à Dakar, et en partenariat avec le ministère de la Santé, un atelier de lancement de l’étude initiale consacrée à l’Initiative de la santé de la reproduction en milieu urbain (Isru).

L’investissement dans les domaines de la santé reproductive et de la planification familiale peut contribuer de manière significative dans la croisade nationale contre la pauvreté et la précarité. Telle est l’une des idées phares qui se sont dégagées lors de la cérémonie de lancement officiel de l’étude initiale sur l’Initiative de la santé de la reproduction en milieu urbain (Isru) qui a été diligentée hier, mardi 16 février, à Dakar.

Regroupant une palette d’acteurs de la santé, de partenaires et de responsables du département ministériel de tutelle, la rencontre devant durer trois jours se destine à être un temps fort de partage pour l’amélioration de la santé de la population en général et de la santé de la reproduction en particulier. Présidant la cérémonie d’ouverture de la rencontre, le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de la prévention, Farba Lamine Sall, a salué à sa juste mesure le dynamisme d’une initiative qui, à terme, entend participer au repositionnement de la santé de la reproduction et à la relance de la planification.

Ce qui reste une nécessité d’autant que les efforts consentis pour promouvoir la santé de la reproduction et la planification familiale concourent à renforcer le processus de développement économique et social d’un pays… Surtout quand on prend en compte le fait que la charge de morbidité en rapport avec les problèmes notés dans le domaine de la santé reproductive constitue un handicap pour l’individu, la famille et toute la société. Une chose que le Sénégal intègre toutefois parfaitement dans sa politique de santé publique puisqu’il a adhéré, comme le fera remarquer le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de la prévention, à toutes les initiatives internationales qui visent l’amélioration de la santé de la population en général et de la santé de la reproduction en particulier. Farba Lamine Sall précisera d’ailleurs que, dans le sillage de la Conférence internationale pour la population et le développement en 1994, « de nombreux efforts ont été déployés pour un repositionnement de la planification familiale dans le but d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement ».

Ces efforts consentis à ce niveau devraient contribuer, selon le responsable, à relever le taux encore faible de la prévalence contraceptive au Sénégal (environ 10%) et ainsi réduire la mortalité maternelle. A l’initiative d’Intrahealth, agence d’exécution de l’Usaid en matière de santé, la rencontre de lancement de l’étude sur l’Initiative de la santé de la reproduction en milieu urbain (Isru) est organisée en collaboration avec le ministère de la Santé et de la prévention ainsi que l’ensemble des parties évoluant dans le domaine de la santé de la reproduction. Notons enfin que le Sénégal a été choisi par la Fondation Bill et Mélinda Gates pour représenter l’Afrique francophone dans cette initiative pour la santé reproductive en milieu urbain.

Moctar DIENG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !