Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Epidémie de rougeole au Sénégal / 42 districts sanitaires menacés par l’épidémie - 23/02/2010 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pourquoi les nombreuses campagnes de vaccination organisées ces dernières années n’ont-elles pas servi à prémunir certains enfants contre la rougeole ? Ou alors les nombreux cas enregistrés dans plusieurs localités du pays seraient liés à l’inefficacité des vaccins ? Autant d’interrogations que suscite la nouvelle situation créée par la propagation de la maladie. Mais à en croire, le Coordonnateur national du PEV, la recrudescence des cas de rougeole au Sénégal est simplement liée au fait que sur les 100 enfants ciblés par les campagnes, les 30 ne sont pas vaccinés.

Après évaluation de la dernière campagne de vaccination contre la rougeole, il a été constaté que 42 districts sanitaires sont menacés d’épidémie de cette maladie. Et ce qui semble plus grave c’est que la région de Dakar est la plus touchée par le fléau.

C’est ce qui ressort, du moins de la déclaration du Coordonnateur national du Programme élargie de vaccination (PEV), qui a été joint hier mardi au téléphone. Et ce dernier de préciser pour le déplorer, que le Sénégal n’est toujours pas arrivé à éradiquer la rougeole. La question du contrôle et de l’élimination de cette maladie est à l’ordre du jour. Ceci pour éviter qu’elle ne devienne pas un problème de santé publique, a dit EL Hadji Mamadou Ndiaye, coordonnateur, le Coordonnateur national du Programme élargie de vaccination (PEV) au Sénégal.

Joint hier au téléphone, le responsable du PEV a laissé entendre que la recrudescence des cas de rougeole est liée surtout au fait que l’objectif de 90% du taux de couverture vaccinale qui était visé lors des campagnes de 2007, n’a pas été atteint. Au finish, sur 100 enfants ciblés, il y avait au moins 30 qui n’ont pas été vaccinés.

Ces stocks cumulés d’enfants non vaccinés constituent aujourd’hui les foyers où sévit l’épidémie. Le spécialiste de renseigner également qu’après évaluation 42 districts sont considérés comme des zones à risque. C’est pourquoi, a-t-il, fait remarquer, il est prévu dans la deuxième quinzaine du mois de mars prochain une autre campagne de rattrapage.

Et au mois d’octobre de cette même année, il est programmé une grande campagne de vaccination de masse. Le même Coordonnateur de rassurer toutefois qu’aucun cas de décès pour cause de la maladie n’ait été enregistré. Une situation qui serait conséquence positive du plan de riposte très tôt mis en place contre la maladie.

Pour ce qui concerne la prise en charge des cas confirmés, il dira que des dispositions idoines ont été prises pour leur suivi.

Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !