Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Retrait suppose de certains antipaludiques : des laboratoires pharmaceutiques crient à la manipulation - 22/02/2010 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le retrait de certains antipaludiques de la vente, diffusé à travers Internet et à par Sms, est infondé. Telle est la réplique des laboratoires pharmaceutiques qui fabriquent ces produits. Un point de presse a été tenu, vendredi dernier, pour alerter l’opinion. Depuis quelques temps, des informations circulent, sur le Net et par Sms, faisant état de l’inefficacité de certains antipaludiques. Les laboratoires Mepha et Dafra Pharma ont organisé, le vendredi 19 février 2010, un point de presse, pour s’insurger contre de telles informations qui relèvent, selon leurs responsables, de la pure manipulation.

« Nous constatons que des informations malsaines ont été véhiculées, dans le but de nuire à nos produits, dont l’efficacité et l’innocuité ne prêtent à aucun doute. Ils continuent à sauver des vies dans le monde entier », révèlent les organisateurs du point de presse qui font aussi savoir que les produits Artequin, CoArinate, Plasmotrim, Ducotexin, Malacur, Arcro, Artedar, Dualkin et les Acts sont les plus utilisés à travers le monde. A en croire Ousmane Macinanké, du laboratoire Dafra Pharma, l’origine de la diffusion de cette fausse information est liée à la décision prise par le ministre de la Santé de la Côte d’Ivoire d’interdire, depuis août 2009, l’importation de tous les antipaludiques, afin de faire une évaluation générale.

Les laboratoires comptent traduire en justice les auteurs de la diffusion de fausses informations s’ils continuent. « Nous mettons en garde toute personne et association malintentionnée qui continuent à véhiculer ces mensonges. Elles s’exposent à des poursuites judiciaires », préviennent les deux laboratoires.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !