Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Complications liées à l'accouchement : une partie de la mortalité maternelle transférée en néphrologie - 10/03/2010 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La moitié des femmes qui arrivent au service de néphrologie et qui font une insuffisance rénale aiguë, c'est-à-dire une insuffisance rénale potentiellement réversible, ont eu des complications lors de leur accouchement ou ont des troubles liés à la grossesse. Le constat est du Professeur Boucar Diouf, qui évoque ainsi le fait qu’une partie de la mortalité maternelle et infantile soit transférée au niveau du service néphrologie. Cette mortalité se situe à 60 % pour les malades souffrant d’insuffisance rénale aiguë, note le Pr Diouf qui faisait face hier à la presse lors de la journée d’orientation organisée en prélude de la Journée mondiale du rein.

Cette mortalité maternelle constatée en néphrologie pose un véritable problème des complications liées à l’accouchement. Aussi le Pr Diouf a-t-il alerté les prestataires de services, notamment les sages-femmes et gynécologues, sur certains signes. ’Quand une femme accouche et qu’elle a le corps gonflé ou qu’elle ne pisse pas, il faut l’amener le plus rapidement possible chez le néphrologue. Plus on attend, moins c’est guérissable’, avertit le spécialiste du rein. Il en est de même pour une femme qui accouche et qui convulse, c'est-à-dire qui fait des crises. L’urgence appelle à un transfert chez le néphrologue.

I. NIANG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !