Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Maladie du rein : bientôt de nouveaux centres de d’hémodialyse - 13/03/2010 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé et de la Prévention, en présidant, hier à Khombole, la Journée mondiale du rein, a annoncé l’ouverture de nouveaux centres d’hémodialyse après ceux de Dakar et de Saint-Louis, qui seront réhabilités pour une enveloppe globale d’un peu pus de 1 milliard de FCfa. Qualifiant la maladie du rein de « silencieuse », le ministre Modou Diagne Fada a indiqué que l’insuffisance rénale est souvent « méconnue », précisant que « détectée à un stade avancé, elle a la redoutable caractéristique d’appauvrir, par la longue durée du traitement, les familles qu’elle touche. Elle augmente aussi le taux de mortalité ». Ainsi, le ministre de la Santé et de la Prévention a annoncé le vaste programme initié par l’Etat, à travers son département, pour la réhabilitation et l’extension des centres d’hémodialyse pour rendre plus disponibles et accessibles les soins.

Il est ainsi prévu l’ouverture de nouveaux centres à Kaolack, Tambacounda, Touba et Ziguinchor, qui viendront renforcer les centres de Dakar et de Saint-Louis, qui seront également réfectionnés.

« Les fonds existent déjà. Nous prendrons toutes les dispositions nécessaires pour l’exécution des travaux cette année. Il y a également le projet de transplantation rénale qui est en cours de réalisation », a souligné Modou Diagne Fada.

Le ministre a salué le travail réalisé par l’Association sénégalaise des hémodialyses et insuffisants rénaux pour son dynamisme et son esprit d’initiative, affirmant qu’elle reste le partenaire privilégié de l’Etat dans la poursuite des efforts en faveur d’une meilleure prise en charge de la maladie rénale. C’est d’ailleurs dans cette dynamique qu’une réflexion est enclenchée pour étudier les voies et moyens allant dans le sens de la baisse des coûts du traitement de la maladie Auparavant, le représentant de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Malang Coly, a souligné les efforts consentis dans la lutte contre la maladie, qui constitue un véritable problème de santé publique à côté des autres maladies à soins coûteux. Mais, a-t-il laissé entendre : « la maladie diagnostiquée et correctement prise en charge à temps, peut être corrigée ».

Le député-maire de la ville, Ababacar Bâ, a évoqué les gros efforts entrepris par l’Etat dans le domaine de la Santé, depuis l’avènement du président Wade.

Mohamadou SAGNE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !