Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Consultations médicales gratuites à Arafat : pour une meilleure prise en charge des populations démunies - 28/03/2010 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La direction du centre Arafat excellence de Grand Yoff a tenu ce week end des consultations gratuites dans son quartier général. Une action qui entre dans le cadre de l’amélioration de la santé et du bien être des populations de cette localité. « Les frais de consultation deviennent de plus en plus chers avec l’avancée des nouvelles technologies dans le domaine de la médecine et les populations démunies se retrouvent du coût dans l’impossibilité de prendre en charge leur santé ».

Tel est le constat de Moussa Touré, parrain des journées de consultations gratuites, tenues les 27 et 28 mars au centre Arafat Excellence dans le quartier de Grand Yoff. Selon Moussa Touré, si la santé est malade au Sénégal, c’est parce qu’elle n’a jamais reçu l’attention qu’elle mérite. « La décentralisation a été une bonne option dans ce domaine mais la gestion traîne toujours des lacunes », renseigne M. Touré. Et de renchérir : « dans un pays, il faut savoir opérer un choix et la priorité devrait être la santé et l’éducation pour un investissement à long termes puis suivent les infrastructures.

Car sans éducation et sans une bonne santé, on ne peut pas développer un pays ». L’ancien ministre de l’Economie du Sénégal reste convaincu que si par le passé, le paludisme se soignait avec des nivaquines, aujourd’hui, il faut passer par plusieurs tests non gratuits pour disposer des médicaments. Ainsi atteste M. Touré « c’est dans le souci de permettre aux populations d’avoir une bonne santé que j’ai décidé de parrainer les journées consultations bien que je ne vive pas dans ce quartier mais l’essentiel pour moi est de contribuer au bien être des populations ».

Cette rencontre a été bien accueillie par les habitants de Arafat qui en demandent et appellent les autorités locales mais aussi le gouvernement pour la prise en charge des malades après diagnostics. Les consultations qui ont pris fin hier, dimanche, ont revêtu des objectifs spécifiques tels que diagnostiquer le diabète, l’hypo et l’hypertension, traiter les problèmes de rhumatisme et quelques maladies des yeux telles que myopie, presbytie, cataracte mais aussi des problèmes dentaires ainsi que l’intervention chirurgicale, prescription ordonnances, dotation médicaments, suivi médical.

A cet effet, des médecins et des étudiants en dernière année de médecine ont exécuté cette tâche où enfants et personnes du 3ème age se confrontaient.

par Denise ZAROUR MEDANG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !