Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Grippe AH1N1 / selon la croix rouge sénégalaise : la tendance est à la stabilisation - 07/04/2010 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Deux mois après l’apparition de la grippe A H1N1, la propagation du rythme de cette pandémie mondiale semble se stabiliser dans notre pays. En effet, après les 300 cas recensés dans dix régions, la tendance est à la baisse du nombre de personnes atteintes par la maladie au Sénégal. Du moins c’est le constat fait par le Dr Wone de la Fédération Internationale de la Croix Rouge (Ficr). Il a fait la révélation à l’occasion d’un camp de formations destinées aux volontaires qui luttent contre cette maladie.

La traque organisée contre la Grippe AH1N1 jusque dans les coins les plus reculés du pays semble donner satisfaction aux responsables de la Fédération Internationale de la Croix Rouge.

Selon Dr Wone qui s’expliquait sur cette question en marge d’un atelier de formation aux travaux de terrain destinés aux volontaires du département de Dakar ; la forte mobilisation des autorités et des partenaires aura permis aujourd’hui de stabiliser le nombre de personnes touchées par la pandémie. Selon ce médecin de la FICR, cette détermination a permis au Sénégal de n’enregistrer à ce jour aucun cas de décès. Ce qui, selon lui, n’est pas une raison pour baisser la garde.

D’où la tenue du camp de formation pour les volontaires de Dakar pendant quatre jours en vue de mieux les capaciter à lutter contre cette pandémie. Déjà, les volontaires ont sensibilisé les populations à l’occasion des manifestations de masses lors de l’inauguration du monument de la Renaissance et de la célébration de la fête de l’indépendance. Ils ont tenu ainsi à organiser une randonnée d’une trentaine de kilomètres pour mieux sensibiliser les populations.

Parmi les messages de prévention qu’ils ont délivrés au public, l’on pouvait lire « couvrons la bouche et le nez lorsque nous toussons ou éternuons », « jetons nos mouchoirs dans une poubelle après usage », « lavons nous les mains régulièrement avec de l’eau et du savon » et « évitons les contacts rapprochés lorsque nous sommes malades ». Autant de messages chocs et d’activités visant, selon toujours le Dr Wone, à amoindrir l’impact de la maladie et à renforcer la capacité des volontaires. D’autres activités sont prévues dans les régions de Dakar, Saint Louis, Diourbel et Kaolack. Aujourd’hui sur l’ensemble du territoire national plus de 200 professionnels de Santé ont été formés a fait remarquer le même spécialiste et une vaste plaidoyer avait été fait lors du dernier Gamou à l’encontre des autorités religieuses notamment à Tivaouane, Niassane, Thiénaba, entre autres.

par Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !