Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Service de médecine nucléaire : l’Aiea offre une Gamma Caméra à l’Hoggy - 19/04/2010 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

‘Doté de cet appareil, le service de médecine nucléaire est capable de satisfaire l'ensemble de la demande nationale et même au-delà, car il permet d'intervenir dans toutes les disciplines de la médecine’, a souligné le chef du service de médecine nucléaire, Mme Sylvie Gassama. Elle s’exprimait, vendredi dernier, lors de l’inauguration d'un service de médecine nucléaire à l'Hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy), par le ministre de la Santé et de la Prévention, Modou Diagne Fada. D'un coût de plus de 300 millions de francs Cfa, l'appareil, une Gamma Caméra très précise dans la mise en évidence des cancers ostéophiles (cancers du sein, de la prostate, des poumons et des reins) a été offerte par l'Agence internationale de l'énergie atomique (Aiea).

Directeur de l'Hoggy, le Colonel Babacar Ngom a souligné que le Sénégal est le seul pays de l'Afrique de l'Ouest à disposer d'un tel appareil qui, en quelques secondes, permet de détecter une maladie grâce à l'injection d'une faible dose de produit radioactif et de proposer la thérapie appropriée. Pour sa part, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Amadou Tidiane Bâ, a invité le personnel de l’hôpital à veiller à l’utilisation de cette Gamma Caméra au service des populations. Et ‘pour la rentabiliser, il faudra arriver à traiter près de 50 patients par jour’, informe Mme Gassama.

Foulant le sol de l’Hoggy pour la première fois, en tant que ministre de tutelle, Modou Diagne Fada a salué le geste de l’Aiea et invité le personnel à travailler et à faire l’économie des grèves. Car ‘mieux vaut commencer par la table de négociation que de terminer par elle’, souligne-t-il. Et de rappeler la vision du président Wade qui veut faire de chaque hôpital du pays, un pôle de performance. D’où son invitation à une bonne maintenance du service de médecine nucléaire offert à l’Hoggy.

Joseph DIEDHIOU et Fatou Bintou DIOP (Stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !