Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Journée mondiale de l’hypertension : la prévalence explose au Sénégal - 17/05/2010 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le groupe Sanofi-Aventis a organisé une séance de dépistage et de sensibilisation sur les maladies chroniques comme le diabète, l’hypertension artérielle à l’intension des conseillers du Conseil économique et social, le vendredi dernier. Les spécialistes ont présenté un bilan alarmant sur la prise en charge des maladies cardiovasculaires comme l’hypertension artérielle.

« Aujourd’hui on parle beaucoup du Sida et du paludisme. Nous ne devons pas nous voiler la face. Si nous ne faisons pas attention, les maladies cardiovasculaires comme l’hypertension artérielle risquent de nous décimer tous dans les prochaines années ». Cette phrase prononcée par le professeur Serigne Abdoul Bâ lors de la Journée mondiale de l’hypertension artérielle organisée par Sanofi-Aventis a éveillé la conscience des conseillers du Conseil économique et social. Tous les pays riches ou pauvres vivent l’explosion de la prévalence des maladies cardiovasculaires qui ont tué 17.528.000 personnes à travers le monde en 2005.

Au Sénégal, 8.000 personnes se font consulter au Service de cardiologie de l’hôpital Aristide Le Dantec, alors que le nombre de malades hospitalisés est de 2.407 en 2008. « 36, 4 % de nos malades sont des hypertendus, la part des crises cardiaques est de 12 %. Nous assistons aujourd’hui à l’augmentation des cardiopathies ischémiques. On compte plus 1 milliard d’hypertendus à travers le monde. L’hypertension artérielle touche le quart de l’humanité », alerte chef de service de Cardiologie de l’Hôpital Aristide Le Dantec, le professeur Serigne Abdou Bâ. Une récente étude réalisée dans le département de Pikine montre que près de 25 % des adultes de ce département, soit 150.000 âmes, sont hypertendus. « Nous avons réalisé une étude il y a quelque années dans le département de Pikine qui indique que 25 % des adultes sont hypertendus. Il est important que vous les conseillers, qui sont là où se prennent des décisions, que vous le sachiez pour un plaidoyer », relève le cardiologue. Le déficit d’information explique en grande partie la progression fulgurante de ces maladies au Sénégal. Raison pour laquelle, le groupe Sanofi-Aventis s’est engagé dans la sensibilisation afin d’amener des Sénégalais à revoir leur régime alimentaire et à pratiquer de façon régulière le sport.

« Nous devons accentuer la sensibilisation pour prévenir les maladies chroniques comme l’hypertension. Nous pensons que les conseillers, qui sont des leaders dans leurs communautés, sont des relais pour multiplier les messages. Le temps est venu pour que chacun de nous apporte sa contribution dans ce combat », a lancé le manager de Sanofi-Aventis, le docteur Mor Diop.

Idrissa SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !