Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Structures sanitaires : 80% des infections nosocomiales dues à une mauvaise hygiène des mains - 14/06/2010 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Faute d’une bonne hygiène des mains, les infections nosocomiales prennent de l’ampleur dans les structures sanitaires où le lavage des mains n’est pas de rigueur. Près de 80% des infections nosocomiales sont dues à une mauvaise hygiène des mains. « Ces infections liées aux soins sont acquises dans les structures sanitaires par un patient hospitalisé pour une pathologie bien déterminée. Ce dernier peut contracter, au cours de son séjour à l’hôpital, une infection nosocomiale qui est, aujourd’hui, un problème de santé publique dans nos hôpitaux », indique le Dr Ndèye Méry Dia Badiane. Elle est le point focal du nouveau programme de Partenariat africain pour la sécurité des patients au Sénégal (Apps) lancé, hier, dans les locaux de l’hôpital de Fann.

Ces infections, qui sont des bactéries multi-résistantes, parce que côtoyant les antibiotiques, peuvent laisser des séquelles chez le patient contaminé ou même provoquer son décès, explique le point focal de l’Apps, par ailleurs maître assistant au service des maladies infectieuses du Chu de Fann. Selon elle, ces infections peuvent être prévenues à 90% par une bonne hygiène des mains des agents de Santé et des malades.

Pour faire face à ces maladies, le directeur de l’hôpital de Fann, Saliou Diallo, a prôné le lavage correct des mains dans les Etablissements publics de santé. Pour encourager cela, l’hôpital de Fann va fabriquer de la solution hydro-alcoolique. Cette solution efficace est conçue, uniquement, pour le lavage des mains. Et, le directeur de l’hôpital Fann a promis de la mettre à la disposition de tous les agents de Santé de son établissement et de la distribuer dans toutes les structures sanitaires du pays.

« Car, il faut un partenariat solidaire, pour ensemble, instaurer dans nos établissements une sécurité des soins », a-t-il suggéré. Il a rappelé que la mission d’un hôpital est d’administrer des soins aux patients et de les aider à ne pas contracter d’autres infections. C’est pour cette raison que l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) a proposé aux pays francophones un partenariat africain pour la sécurité des patients. Selon Saliou Diallo, l’objectif de ce programme est de construire et renforcer les partenariats entre les hôpitaux d’Afrique et d’Europe, en se concentrant sur la sécurité des patients.

Le programme veille aussi à la gestion des déchets liés aux soins et surtout à accroître la sensibilisation. « Ce programme aidera à une prise de conscience de l’impact des procédures de soins dans la sécurité des patients, à la promotion des mesures préventives, à la lutte contre les infections associées aux soins... », indique le directeur de l’Hôpital de Fann.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !