Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la drépanocytose : Mme Viviane Wade pour une loi - 24/06/2010 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le lancement de la journée contre la drépanocytose a eu lieu hier à Guédiawaye, sous la présidence effective de Mme Viviane Wade. Elle avait à ses côtés le ministre de la Santé et de la Prévention, Modou Diagne Fada. Ils ont plaidé pour un test gratuit et obligatoire avant le mariage mais surtout pour l’instauration d’une loi sur la drépanocytose. Un film sur des témoignages de personnes atteintes de la maladie. Des informations sur les causes, la manifestation et les conséquences de la maladie. Des conseils pour aider à mieux la supporter pour ceux qui en sont déjà atteintes. Ces images émouvantes n’ont laissé personne indifférent. C’est pourquoi, le ministre Modou Diagne Fada a indiqué que la lutte contre la maladie interpelle tous les acteurs dans tous les secteurs de la vie. Il a également révélé que Me Abdoulaye Wade s’est impliqué aussi bien au plan national qu’international pour faire adopter une résolution faisant de la drépanocytose une priorité mondiale.

Le ministre a aussi souligné qu’à la suite du congrès scientifique sur la drépanocytose, le Sénégal a manifesté sa volonté de rester à l’avant-garde du combat contre cette maladie, annonçant qu’un arrêté a été pris pour créer un comité multisectoriel de lutte contre la drépanocytose. « Récemment, l’Assemblée nationale a organisé une journée de dépistage de la drépanocytose suivie d’une séance de questions-réponses entre les personnels de Santé, la Première dame et les députés, à la suite de laquelle une décision importante a été prise, consistant à adopter une loi sur la drépanocytose », a-t-il expliqué.

« Depuis lors, nos équipes travaillent d’arrache-pied pour fournir tous les éléments à la représentation nationale, pour qu’on puisse, à l’image de la loi sur le Vih-Sida, voter une loi sur la drépanocytose », a-t-il poursuivi.

Mme Viviane Wade a aussi abondé dans le même sens. Elle a expliqué les raisons qui l’ont poussée à s’engager dans la lutte contre cette maladie qui a des conséquences graves sur les femmes. Elle a rappelé s’être rendue, en compagnie de Mme Nguesso, en France et à Bruxelles pour que la drépanocytose soit reconnue comme un problème de santé publique. Elle a surtout invité les femmes à rester vigilantes par rapport à la maladie. « Je tiens énormément à ce que cette maladie soit prise en compte, à ce qu’il n’y ait plus de stigmatisation contre la mère d’un enfant drépanocytaire. Ce n’est pas digne du Sénégal. La maladie revient à 50% au père et 50 % à la mère, tous les deux sont concernés », a-t-elle dit. Mme Wade tient au test de dépistage gratuit et obligatoire des couples avant le mariage. Ce qui leur permettra de prendre la bonne décision.

Abdou DIOP

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !