Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Grand prix du chef de l'État pour les sciences : le sacre du professeur Souleymane Mboup - 01/07/2010 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le professeur Souleymane Mboup de la faculté de Médecine, de Pharmacie et d'Odonto-Stomatologie de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar, a été sacré hier, lauréat du Grand prix du chef de l'Etat pour les sciences. Ce chef du laboratoire de bactériologie - virologie du Centre hospitalier universitaire Le Dantec a été célébré aux côtés du Pr Salimata Wade et de son collègue Mohamadou Gallaye Sall.

Après près de dix ans de suspension, revoilà le Grand prix du chef de l'Etat pour les sciences. La cérémonie de remise de distinctions tenue, hier, a vu le premier prix décerné au professeur Souleymane Mboup de la faculté de Médecine, de Pharmacie et d'Odonto-Stomatologie de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar, sacré lauréat du Grand prix du chef de l'Etat pour les sciences, édition 2010. Il bénéficie, à cet effet, d'une enveloppe de 50 millions au lieu des cinq millions, initialement prévus. Les premier et deuxième prix d'encouragement ont été respectivement remportés par le professeur en physiologie et nutrition, Salimata Wade, et son collègue de la faculté de Médecine Mohamadou Gallaye Sall. Les deux lauréats ont été aussi récompensés, chacun, d'une enveloppe de 25 millions à la place des deux millions prévus. A travers cette hausse de l’enveloppe qui accompagnent ces prix, décidée par le président de la République, Me Wade cherche à mieux doter les chercheurs des moyens de leurs recherches.

Le Pr Souleymane Mboup est chef du laboratoire de bactériologie - virologie du Centre hospitalier universitaire Le Dantec. Il doit son mérite à ses travaux qui ont porté sur les trois maladies les plus mortelles en Afrique, à savoir le Sida, la tuberculose et le paludisme à travers la découverte du Vih 2. Selon le président du jury, le Pr Ouseynou Dia, cette découverte a suscité la précocité de la réponse à la maladie du Sida, le plaidoyer et le leadership des autorités scientifiques, politiques puis religieuses. A l'en croire, les succès des travaux de recherches épidémiologiques et biomoléculaires, particulièrement ceux menés sur le Vih 2, ont eu un effet de boule de neige, avec des activités scientifiques de plus en plus importantes sur le Vih 1, non seulement sur la complexité, la diversité génétique et le niveau de résistance, mais aussi sur les autres pathologies bactériennes et parasitaires les plus mortelles en Afrique comme le tuberculose et le paludisme.

‘La qualité et l'originalité scientifiques, l'impact social, la rentabilité économique et technologique ainsi que le stade de développement de ces recherches répondent parfaitement aux préoccupations de développement du continent africain. De surcroît, ils constituent une contribution significative à l'évolution de la science et de développement de la santé en Afrique’, magnifie le président du jury.

Quant au professeur titulaire de physiologie et nutrition humaine, Salimata Wade, directrice de la formation doctorante ‘Nutrition et Alimentaire’ à la Faculté des sciences et techniques de l'Ucad, elle doit sa distinction à ses recherches orientées vers ‘la lutte contre la malnutrition au Sénégal’. Ces recherches apportent une contribution significative dans la lutte contre la malnutrition au Sénégal par la recherche et la formation, grâce à la création du Master en nutrition et alimentaire et d'un laboratoire d'excellence en nutrition.

S'agissant des travaux de Pr Mohamadou Gallaye Sall, ils ont permis de mettre au point, entre autres indicateurs fiables et précis, celui de la Malnutrition protéinoénergétique (Mpe), de la mortalité chez les enfants malnutris, des régimes thérapeutiques efficaces avec les produits locaux comme la poudre de têtes de crevettes, le soja, le ‘rouye complet’, la spiruline.

L’on note que dans la cadre de ce Grand prix pour les sciences, 70 dossiers de candidatures, soumis à l'appréciation du jury national, ont fait l'objet d'une analyse rigoureuse ayant permis la sélection de 31 travaux de recherches dans différents domaines. Il s'agit, entre autres, des sciences agricoles et agro-alimentaires, des sciences médicinales et pharmaceutiques, des sciences exactes, des sciences technologiques et industrielles, sociales et humaines.

Abdoulaye SIDY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !