Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Prise en charge des fistules obstétricales par la CEDEAO : un nouvel espoir pour les malades - 02/10/2010 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) vient de mettre en branle une stratégie de prise en charge des personnes atteintes de fistules obstétricales. Une décision qui découle de la conscience qu’il existe dans le monde près de 2 millions personnes atteintes de cette maladie dont 80 % des cas sont localisés en Afrique au Sud du Sahara. En d’autres termes, près de 1 millions 600 mille femmes vivent avec la maladie dans cette seule partie du continent africain.

Au Sénégal, les chiffres exacts ne sont pas encore disponibles, selon les spécialistes. Mais face à la gravité du fléau qui constitue l’une des maladies les plus dramatiques dont souffrent les femmes en état de grossesse, la CEDEAO et le gouvernement du Sénégal ont procédé hier, vendredi 1er octobre à l’hôpital de Grand Yoff au lancement de la prise en charge des cas de fistules obstétricales.

Ainsi, la campagne visant à éliminer les fistules obstétricales entre dans une phase décisive. En procédant au lancement de cette initiative à l’hôpital Général de Grand Yoff, le Pr Magueye Gueye chef du service urologique de cette structure sanitaire a largement évoqué l’ampleur et toute la problématique de cette maladie en Afrique subsaharienne face à laquelle les autorités régionales ne pouvaient restées sans réagir.

C’est ce qui motive de son point de vue cette initiative pilote de prise en charge de la maladie dans cinq pays de la sous région dont le Sénégal. Selon ce même spécialiste, les répercussions sociales ainsi que les douleurs atroces que vivent les femmes sans compter les difficultés que rencontrent les porteuses de fistules dans les blocs opératoires sont autant de facteurs qui font qu’il est urgent de réagir à tous les niveaux surtout en mettant en place des ressources humaines dans les zones où la couverture médicale pose problème.

Toutefois, avec cette nouvelle initiative pilotée et financée par le Centre de la CEDEAO pour le développement du genre dans ses cinq pays membres, l’espoir renaît pour des femmes porteuses de fistules. La directrice du Centre se prononçant sur ce fléau qui mine la vie des femmes a fait remarquer qu’avec cette phase pilote une centaine de femmes seront prises en charge. L’opération au bout du compte sera mise en œuvre dans toute la sous région.

En présidant la cérémonie de lancement de cette opération, Mme le ministre de la Famille Ndeye Khady Diop a soutenu que 20 femmes seront bientôt guéries grâce à la détermination des soins des spécialistes. Ce qui va leur permettre de retrouver leur vie normale et de rejoindre leur communauté qui les avait rejetées.

Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !