Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Maladies cardiovasculaires : première cause d’évacuation sanitaire vers l’étranger - 09/10/2010 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Sénégal à l’instar des autres pays du monde, célèbre demain la journée mondiale du cœur. Les maladies cardiovasculaires sont les premières causes d’évacuation à l’étranger. Les maladies cardiovasculaires en termes de mortalité occupent la deuxième place après le paludisme. Le Professeur Serigne Abdou Ba, par ailleurs chef de service de cardiologie de l’Hôpital Aristide Le Dantec, a soutenu que ces maladies constituent aussi la 1ere cause d’évacuation sanitaire vers l’étranger.

Le Pr a profité de cette conférence de presse pour faire l’état des lieux des infrastructures, de la prise en charge des maladies du cœur et des ressources humaines disponibles. « Au Sénégal, nous avons un lit de cardiologie pour 120.000 habitants » a fait remarquer le cardiologue.

Sur le plan de ressources humaines, le déficit est encore réel parce que le Sénégal ne compte qu’une soixantaine de cardiologues soit « un cardiologue pour 363.634 habitants ».

Les praticiens en activité servent, pour la plupart, dans les structures de santé de Dakar au détriment des régions. Exceptée Thiès qui compte 4 cardiologues, les régions de Saint-Louis, Ziguinchor et Diourbel ont chacune un cardiologue. Les districts de santé de Touba et Mbour également. Deux cardiologues affectés dans les régions de Louga et Kolda ont décliné, préférant rester à Dakar. 17 cardiologues sénégalais dont 8 internes sont en formation.

Le Professeur Serigne Abdou Ba et ses collaborateurs misent sur la sensibilisation. Ils profiteront de la journée mondiale du cœur célébrée tous les 10 octobre pour élever le niveau de la mobilisation. Le thème choisi est « le bien être au lieu de travail » avec comme slogan « je travaille avec le cœur ». Ce sera une occasion pour les membres de la Fédération mondiale du cœur et le Forum économique mondial (World économic forum) d’encourager tous les employeurs et salariés à œuvrer pour un lieu de travail sain. Une randonnée pédestre sera organisée ce dimanche à travers les rues de Dakar pour sensibiliser et encourager les Sénégalais à modifier leurs comportements en les incitant à pratiquer une activité physique, en adhérant à un club de sport ou à marcher à pied chaque jour pendant au moins une trentaine de minutes ceci pour réduire les risque de crises cardiaques. Les maladies cardiovasculaires partagent avec le cancer et le diabète les mêmes facteurs de risque que sont la forte consommation du tabac et de l’alcool, l’obésité, la sédentarité, les mauvaises habitudes alimentaires ou le stress entre autres.

E. KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !