Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Hôpitaux : le plan de redressement porte ses fruits - 14/10/2010 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Plusieurs hôpitaux sont déficitaires, croulant sous le poids des sureffectifs. Un plan a été mis en oeuvre pour les soulager. La majorité des hôpitaux sénégalais sont déficitaires. Ils croulent sous le poids de la dette avec des sureffectifs salariés. Pour régler ces problèmes, le ministère de la Santé, à travers la Direction des établissements de santé (Des), a mis en œuvre un plan de redressement des hôpitaux.

Ce plan suspend le recrutement dans certains établissements publics de santé et veille à l’organisation régulière des réunions de prises de décisions et de gestion, explique le ministre de la Santé, M. Modou Diagne Fada.

Grâce à ces mesures, certains hôpitaux sont en train de souffler financièrement, en faisant des bénéfices, ajoute le ministre, selon qui ils doivent tous arriver à stabiliser leurs finances. Parmi les établissements publics de santé (Eps) qui ont réalisé des performances, il y a les hôpitaux de Fann, Albert Royer, Principal à Dakar et l’hôpital régional de Louga, explique le directeur des Etablissements publics de santé, le Dr Balla Mboup. « Tous ces hôpitaux ont connu des excédents budgétaires parce qu’ils ont appliqué les mesures du plan de redressement », ajoute le Pr. Balla Mboup.

Il a rappelé qu’en 2007, les hôpitaux sénégalais peinaient à faire des recettes de 25 milliards de francs Cfa. Mais avec la mise en œuvre du plan de redressement, ils recouvrent jusqu’à 34 milliards de francs Cfa sous forme de ressources propres.

Le président de l’Intersyndicale de la Santé, Mballo Dia Thiam, a plaidé pour une évaluation sérieuse de la réforme hospitaliè-re. « Jusqu’ici, il n’y a eu que des évaluations parallèles et parcellaires qui n’ont rien apporté au système de santé. Nous pensons que la réforme est viable. Seulement, il faut que les textes qui l’accompagnent soient revisités », a proposé le syndicaliste.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !