Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Dépistage du cancer du col de l’utérus : le Sénégal compte moins de dix cytologistes pour lire le frottis servico-vaginal - 20/10/2010 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les spécialistes capables de détecter les lésions précancéreuses du col de l’utérus ne font pas légion au Sénégal. Ils sont en tout et pour tout moins de dix à pouvoir lire le frottis servico-vaginal dans tout le pays. Ce qui est très largement insuffisant au point que les frottis sont parfois envoyés en France pour leur lecture.

Le nombre insuffisant de cytologistes au Sénégal pose un problème de lecture du frottis servico-vaginal. En effet, notre pays compte moins de dix cytologistes, des spécialistes capables de détecter les lésions précancéreuses du col de l’utérus. ‘C’est un réel problème dans nos pays. C’est pourquoi nous préconisons la formation en cytologie parce que le cancer du col de l’utérus constitue un problème de santé publique. L’Organisation mondiale de la santé recommande un dépistage de masse pour lutter contre le cancer du col avec le frottis servico-vaginal, en dehors de l’éducation à la santé’, souligne le Docteur Omar Faye du département d’Histologie - embryologie – cytogénétique de la Faculté de Médecine de l’Université de Dakar.

Le spécialiste s’exprimait hier au laboratoire de Biologie de la reproduction de la Faculté des Sciences de l’Université de Dakar. Le laboratoire recevait la cytotechnicienne Magali Bureau du laboratoire d’Anatomo pathologie de Strasbourg dirigé par le Docteur Marie Françoise Bresner. Assistée par une équipe du laboratoire de Biologie de la reproduction, la spécialiste en détection de lésions précancéreuses procédait à l’analyse des prélèvements faits lors de la campagne de dépistage pour la prévention du cancer du col de l’utérus tenue la semaine dernière à Yeumbeul, une localité située dans la banlieue dakaroise.

Lors de cette campagne, trois cents femmes ont été dépistées gratuitement. Pour éviter d’envoyer les frottis en France pour la lecture, le laboratoire d’Anatomo pathologie de Strasbourg du Docteur Marie Françoise Bresner a proposé ses services, dans le cadre de son partenariat avec l’organisme non gouvernement Médecine de solidarité (Medisol). Ce dernier, dirigé par la gynécologue le Docteur Rose Wardini, a décidé de mener une campagne nationale de dépistage de masse pour le cancer du col de l’utérus et du sein.

Dirigé par le Professeur Mady Ndiaye, le laboratoire de Biologie de la reproduction de la Faculté des Sciences de l’Ucad est spécialisé dans la lecture du frottis servico-vaginal. Et il reçoit en moyenne 20 frottis par jour en provenance de tous les coins du pays. Or, le nombre insuffisant de spécialistes en lecture de frottis porte préjudice aux grandes campagnes de dépistage de masse du cancer du col.

Selon le Dr Oumar Faye, le frottis est le seul test de dépistage à grande échelle du cancer du col, dont l’efficacité a été démontrée pour réduire l’incidence du cancer du col de l’utérus et la mortalité associée. Et d’ajouter : ‘Le cancer du col est le type de cancer le plus facile à prévenir et à traiter à condition qu’il soit dépisté suffisamment tôt’.

D’ici dix ans, le Sénégal est en mesure de former près de dix cytologistes. L’assurance est du biologiste de la reproduction et du développement humain, le Professeur José Marie Afoutou, chef de service de la cytologie de la Faculté de Médecine. Malgré certaines difficultés qui accompagnent cette formation, le Pr Afoutou considère que l’augmentation du nombre de spécialistes dans ce domaine aiderait à prévenir le cancer du col.

Chef du laboratoire de Biologie animale, le Pr Mady Ndiaye s’est félicité du partenariat entre la structure qu’il dirige et l’Ong internationale. Créée en 2003, Medisol international est une organisation à caractère associatif et à but non lucratif qui œuvre pour le droit des êtres humains à une meilleure santé, en s’appuyant sur la lutte contre la pauvreté et la promotion d’un véritable développement durable.

Issa NIANG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !