Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Kiosque APIDPM : En août, c'est le bon moment pour faire le plein de sciences


Suivez-nous :


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2019
Consulter la revue


En août, c'est le moment de faire le plein de sciences !

Jusqu'au 31 août 2019, profitez de nos offres spéciales.

En août, c'est le moment de faire le plein de sciences !

Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Fistules obstétricales : 17 femmes opérées à Sédhiou - 15/11/2010 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Pr. Serigne Maguèye Guèye et son équipe ont opéré, le week-end dernier, 17 femmes atteintes de fistule obstétricale au centre de santé de Sédhiou. Une équipe de médecins dirigée par le Pr. Serigne Maguèye Guèye de la Faculté de Médecine de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) et officiant à l’Hôpital général de Grand-Yoff, a opéré 17 femmes souffrant de fistule obstétricale. C’était le week-end dernier au centre de santé de Sédhiou. Certaines bénéficiaires sont originaires de la région de Kolda.

La prévalence de cette affection reste élevée dans les régions de la périphérie comme Kolda et Sédhiou. Les accouchements non assistés par un agent qualifié, l’absence de consultations prénatales, sont les facteurs de risques de la survenue de cette affection qui est la conséquence du prolongement « du travail » durant l’accouchement.

La cherté de l’intervention chirurgicale est un obstacle au traitement des fistuleuses de ces régions qui vivent toutes les sortes de discrimination pour ne pas dire d’humiliation. Elles sont obligées de vivre dans l’isolement. Raison pour laquelle, le Pr. Serigne Maguèye Guèye a invité les praticiens de la santé à aller à la rencontre des fistuleuses afin de les convaincre d’aller se traiter. Il a suggéré la création d’un réseau comprenant les communicateurs traditionnels, les leaders d’opinion, les « Badjenu Gox » pour mener une sensibilisation soutenue. Son équipe a travaillé avec celle du docteur Khalidou Konté. Après Sédhiou, les praticiens se rendront à Ziguinchor.

Malamine Kamara

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !