Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Prise en charge du paludisme à domicile : l’expérience sénégalaise exportée dans la sous-région - 20/11/2010 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé et de la Prévention, Modou Diagne Fada, et les partenaires au développement ont procédé, hier, au lancement du document d’évaluation et de la documentation de la prise en charge à domicile des cas du paludisme (Pacadom). La stratégie sera diffusée dans les pays de la sous-région pour son expérimentation. Le Sénégal a réussi à faire baisser les cas de paludisme, ces dernières années, à travers plusieurs stratégies. Parmi ces stratégies figure la prise en charge des cas de paludisme à domicile (Pecadom).

Mise en place depuis 2008 à travers un projet pilote dans les localités de Ranérou, Mekhé et Dioffior, la Pécadom a porté ses fruits dans tous les villages où elle est appliquée. Aucun décès n’a été enregistré dans les villages où elle est en vigueur. C’est pour toutes ces raisons que l’Organisation ouest africaine de la Santé (Ooas), en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a apportées au Sénégal un appui technique et financier pour la documentation et l’évaluation de cette intervention dans les autres pays de la sous-région. Ce document de référence sera diffusé dans les autres pays de la sous-région pour son application afin de réduire les cas de paludisme. Le document a été présenté hier à Dakar, en présence du ministre de la Santé et de la Prévention, Modou Diagne Fada, du représentant de l’Organisation mondiale de la Santé, Dr Alimata Jeanne Diarra-Name, et du Bissau-Guinéen Dr Placido Cardoso, directeur général de l’Organisation ouest africaine de la Santé (Ooas).

Selon le coordinateur du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp), Dr Pape Moussa Thior, ce livre qui sera distribué sous forme de document permettra aux pays qui décideront d’appliquer cette stratégie de réduire le nombre de cas de paludisme. Pour Pape Moussa Thior, les pays de la Cedeao et de l’Uemoa doivent partager des informations en ce qui concerne la lutte contre des maladies comme le paludisme. « Cela ne sert à rien de lutter contre le paludisme au Sénégal et ne pas faire autant dans les pays voisins comme le Mali. Dans ce cadre, la lutte n’aura pas de sens », a-t-il expliqué. Une stratégie d’intégration sous-régionale avec plate-forme l’Uemoa et la Cedeao pour lutter contre les maladies comme le paludisme, avance le coordinateur du Pnlp, est nécessaire. Le ministre de la Santé et de la Prévention, Modou Diagne Fada, qui a présidé la cérémonie de lancement de ce document d’évaluation et de documentation s’est félicité du transfert des expériences du Sénégal en matière de lutte contre le paludisme dans les autres pays de la sous-région.

Une trentaine de districts bénéficiaires

Il a rappelé qu’une trentaine de districts sénégalais couvrant plus de 800 villages bénéficient de la prise en charge des cas du paludisme à domicile. « Dans tous les villages couverts par la Pécadom, aucun cas de décès lié au paludisme n’a été enregistré ces dernières années », a précisé le ministre de la Santé. Modou Diagne Fada a révélé que la prise en charge communautaire du paludisme avec les Act, initiée depuis 2006, couvre actuellement 1. 611 cases de santé. Pour le directeur général de l’Organisation ouest africaine de la Santé (Ooas), le Dr Placido Cardoso, l’expérience de la Pécadom a été évaluée avec l’appui technique de l’Oms et du Pnlp, ce qui a permis la documentation « des leçons apprises ». Selon le Dr Placido Cardoso, la richesse du contenu de la documentation et sa disponibilité à l’échelle des pays de la Cedeao constitue un grand pas vers la réalisation et la diffusion pour la prise en charge du paludisme. Grâce à ce document, la Pecadom sera mise en œuvre en 2011, dans les pays comme le Burkina Faso, le Mali et le Togo. Le document est déjà traduit dans deux autres langues, à savoir le portugais et l’anglais.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !