Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Un centre de dépistage du cancer à Grand Yoff - 28/03/2011 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La jeune chambre internationale a offert aux femmes de la commune d’arrondissement de Grand Yoff, un centre permanent de dépistage du cancer. Le bijou d’une valeur de 900 millions de F Cfa, permettra aux femmes de faire le dépistage au prix de 2500 francs Cfa la séance. La maternité de Grand Yoff s’est dotée d’un centre de dépistage du cancer d’une valeur de 900 millions de F Cfa grâce à l’appui financier de la Jeune chambre internationale. Le centre a été inauguré ce week-end, en présence du maire de la commune d’arrondissement de Grand Yoff, Amadou Mbaye.

De l’avis d’Idrissa Sandigui de la Jeune chambre internationale, le centre permettra aux femmes de bénéficier de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus à moindre coût : 2500 F Cfa par séance. Il a rappelé que les frais par séance de dépistages varient de 70.000 à 80.000 F Cfa.

Le centre dispose d’équipements comme la mammographie et des consommables. Ce matériel est évalué à plusieurs millions d’euros. Dans ce centre, seront dépistées chaque semaine, 40 femmes. Le Dr Abdoul Aziz Kassé, cancérologue à l’institut du cancer de l’Ucad, a salué la mise en place de ce centre dans une commune défavorisée. Selon lui, le cancer reste « un problème de santé publique dans les pays pauvres». Il est l’une des premières causes de mortalité en Afrique. Pourtant, parmi ces cancers, il y a ceux qui peuvent être prévenus à conditions que les victimes se présentent très tôt dans les structures de santé, a soutenu le Dr Kassé. Il a rappelé que malheureusement, 75% des malades font recours aux structures de santé lorsque leur maladie est dans un stade avancé. Ce qui rend la tâche difficile au praticien. Le cancérologue de plaider pour l’organisation régulière de séances de dépistage.

Le Maire de la commune d’arrondissement de Grand Yoff, Amadou Mbaye, a promis de soutenir le centre en y mettant des moyens logistiques, humains et financiers.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !