Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Vaccination contre la poliomyélite au Sénégal : plus de 2 millions d’enfants de 0 à 5 ans ciblés - 31/03/2011 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La première phase des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite (Jnv) démarre à partir de ce jeudi 31 mars. Programmées jusqu’au 2 avril, elle entend vacciner "impérativement" tous les enfants de 0 à 5 ans révolus, comme l’a annoncé au cours d’un atelier d’information le docteur Ousseynou Badiane de la Direction de la prévision médicale. Sont ciblés plus de 2 millions d’enfants vivant dans des districts à risque comme Rufisque, Pikine et Guédiawaye pour la région de Dakar et des localités comme Kanel, Podor, Mékhé....

Le Sénégal compte gagner définitivement la bataille de la prévention contre la poliomyélite et préserver son territoire de ce dangereux fléau qui est à la base d’un handicap moteur primaire chez les enfants et qui gagne insidieusement du terrain, ces temps-ci, en Afrique de l’Ouest. Pour autant, notre pays entame à partir de ce jeudi 31 mars la première phase de ses journées nationales de vaccination contre la poliomyélite (Jnv).

Programmées jusqu’au 2 avril, cette première phase entend vacciner de manière impérative tous les enfants de 0 à 5 ans révolus, a fait remarquer au cours d’un atelier d’information sur les Jvn tenu avant-hier, mardi, le docteur Ousseynou Badiane de la Direction de la prévision médicale. Pour le spécialiste d’ailleurs, il urge pour une bonne réussite de l’initiative que les populations adoptent un comportement citoyen tendant à aider les superviseurs et vaccinateurs chargés de vacciner les enfants à l’occasion de ces journées nationales. Selon en effet le Dr Badiane, les agents charges de la vaccination sont très souvent confrontés à “des refus catégoriques" de certaines personnes dont les comportements restent assez rétifs face à cette campagne de prévention de la poliomyélite.

Notons que le Sénégal a enregistré en 2010 un cas de poliomyélite importé d’un pays de la sous-région et cette situation a empiré au point de provoquer quelque 18 cas de poliomyélite en 4 mois et de nécessiter l’adoption d’une stratégie de riposte qui s’est déroulée en six passages. Pour cette année, la stratégie dite de prevention et non de riposte des autorités sanitaires va coïncider en deux passages entre les mois de mars et d’avril avec toutefois les mêmes cibles et les mêmes modalités.

Dans cette mouvance, 22 districts à risque ont été identifiés et où il sera développé des communications de proximité pour une meilleure prévention de la polio, a révélé le Dr Badiane. Les Journées nationales de vaccination contre la poliomyélite ciblent plus de 2 millions d’enfants vivant dans des districts à risque comme Rufisque, Pikine et Guédiawaye pour la région de Dakar et des localités comme Kanel, Podor, Mékhé...

Moctar DIENG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !