Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Véto sur l’information sanitaire : la santé des populations en danger - 29/04/2011 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Sénégal ne coure-t-il pas le risque d’être mal noté par les partenaires au développement dans le cadre du programme de financement des activités du « Round 9 » ? La rétention d’informations sur le secteur décidée depuis un an par la convergence syndicale Sutsas-Sas qui exige du gouvernement la satisfaction de ses revendications, continue d’entretenir fortement cette menace. Une situation qui inquiète du reste l’ensemble des partenaires qui contribuent fortement au financement du système.

La rétention d’informations sanitaires décidée par la convergence syndicale Sutsas-Sas risque d’avoir des conséquences désastreuses sur le financement extérieur des programmes de santé du Sénégal. En effet, depuis le début de son exécution au mois d’août 2010, la Convergence Sutsas/SAS a décidé de contraindre l’Etat à satisfaire ses revendications. En guise de mesures d’accompagnement, le Cartel syndical a opté pour une méthode de lutte (rétention des informations sanitaires) ; qui déroute les bailleurs.

Ainsi un grand nombre d’observateurs s’inquiètent quant à l’avenir des malades qui étaient jusque-là suivis avec le financement de ces programmes comme celui du « Round 9 » d’un montant global de 50 milliards de francs Cfa. D’ailleurs, indiquent des sources dignes de foi, le retrait de quelques bailleurs de certains programmes de santé est à l’origine des effets troublants et cauchemardesques sur les activités du secteur. Mort dans l’âme, les populations continuent d’en payer les pots cassés. Malgré tout, les syndicalistes ne sont pas prêts à lâcher du lest.

Car à en croire le syndicaliste Saliou Faye Daf de la Convergence Sutsas/Sas, ils veulent mettre ainsi à l’épreuve le ministre Modou Diagne Fada qui avait déclaré haut et fort au Cices qu’il allait contourner cette arme fatale des syndicats. N’ayant pas réussi ce pari, le secteur s’est retrouvé dans une impasse la plus totale. Le Chef de l’Etat avait même annoncé la tenue dans les plus brefs délais d’un Conseil présidentiel sur la santé.

Mais au regret du syndicaliste Saliou Faye Daf cet évènement tarde à se tenir. Il rappellera que leurs revendications portent, entre autres, sur l’épineuse question du statut du personnel et celle du recrutement des personnels de l’ex Pdis. Quoi qu’il en soit, il semble urgent à ses yeux, de réunir tout le monde autour d’une même table pour trouver des solutions au différend qui oppose les acteurs du système. Sans quoi, pense-t-il, il sera difficile de combler les déficits énormes enregistrés par le système en matière de financements pour réaliser les Objectifs du Programme national de développement sanitaire (Pnds 2009-2018).

Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !