Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Transmission du Vih-Sida - La découverte qui sauve le couple : Les antirétroviraux efficaces à 96 % - 16/05/2011 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La crainte pourrait s’estomper chez les individus qui prétendent vivre en couple avec les personnes vivant avec le virus du Sida. En effet, les résultats d’une étude confirmée par l’Oms et l’Onusida montrent que si la personne séropositive du couple adhère à la posologie du traitement antirétroviral, le risque de transmission du virus à son partenaire sexuel non infecté peut être réduit de 96 %.

Au-delà de son potentiel à augmenter considérablement l’espérance de vie chez les personnes vivant avec le virus, les médicaments antirétroviraux disposent, en fait, d’un effet de prévention insoupçonnée. La preuve jaillie des résultats de l’essai HPTN 052 qui révèle que ‘la thérapie antirétrovirale est efficace à 96 % dans la réduction de la transmission du Vih chez les couples où l’une des deux personnes est séropositive’, informe un communiqué, signé conjointement par l’Oms et l’Onusida.

Ces deux organismes des Nations Unies n’ont pas manqué de saluer les résultats d’essai sans précédent confirmant qu’un traitement anti-Vih empêche la transmission du virus.

‘Cette percée scientifique change considérablement la donne et assurera l’avancement de la révolution de la prévention. Elle place le traitement anti-Vih au rang des nouvelles options de prévention prioritaires’, a déclaré Michel Sidibé, directeur exécutif du Programme commun des Nations Unies sur le Vih/Sida (Onusida). ‘Nous devons maintenant nous assurer que les couples ont la possibilité de choisir le Traitement de prévention et qu’ils y ont accès’, lit-on dans ledit communiqué.

Cet essai, poursuit le document, conduit par le Réseau pour les essais de prévention du Vih, a engagé plus de 1 700 couples sérodiscordants (l’une des personnes est séropositive tandis que l’autre est séronégative) originaires d’Afrique, d’Amérique latine, d’Asie et des Etats-Unis d'Amérique.

Seules ont été engagées dans l’essai les personnes vivant avec le Vih, dont le compte de CD4 se situe entre 350 et 550, qui ne sont donc pas encore éligibles pour un traitement personnel selon les dernières directives de l’Oms. La réduction de la transmission du VIH par voie sexuelle a été si importante que l’essai a été arrêté 3-4 ans avant les délais impartis.

‘Cette avancée est cruciale car nous savons que la transmission par voie sexuelle représente environ 80 % du total des nouvelles infections’, a indiqué le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’Oms. ‘Les résultats produits par l’essai vont renforcer et étayer les nouvelles orientations que l’Oms publiera en juillet pour aider les personnes vivant avec le Vih à protéger leur partenaire’.

Selon ledit communiqué, la mise à disposition du Traitement de prévention va non seulement encourager les personnes à effectuer un dépistage sur le VIH, mais également les inciter à révéler leur statut sérologique, à discuter des options de prévention anti-VIH avec leur partenaire et à se rendre dans les services centraux anti-VIH. En outre, cette mise à disposition va fortement contribuer à réduire les stigmatisations et les discriminations qui entourent le VIH.

‘Les personnes vivant avec le VIH peuvent maintenant, avec dignité et confiance, prendre des dispositions supplémentaires pour protéger du Vih ceux qui leur sont chers’, a déclaré M. Sidibé.

Issa NIANG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !