Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Hôpital de SAINT-LOUIS : 34 décès enregistrés sur 4 000 accouchements en 2010 - 24/05/2011 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le personnel de la maternité de l’hôpital de Saint-Louis a décidé, depuis ce samedi, de ne plus se cantonner dans les salles de visite, d’accouchement et autres lieux de prise en charge des femmes, pour lutter contre la mortalité maternelle. En effet, ce personnel composé essentiellement de femmes a choisi la sensibilisation pour renforcer son action dans ce sens.

C’est ainsi qu’elles ont organisé une conférence publique à la Chambre de commerce de la ville sur le thème : Mortalité et morbidité maternelles animée par le docteur Mansour Guèye, gynécologue à l’hôpital de Saint-Louis. Pour madame Niang Oumou kalsoum Fall, surveillante de service et porte-parole du jour, c’est une façon pour elle et ses camarades d’apporter leur contribution à l’atteinte des Omd, dont le terme est fixé à 2015, et de réduire de façon formelle la mortalité et la morbidité maternelles. Pour elle, la maternité de l’hôpital de Saint-Louis est une maternité de référence qui, non seulement reçoit les malades de la ville et de la région, mais aussi ceux de la sous-région notamment de la Mauritanie. Pour cette raison, principalement, elle doit jouer un rôle de premier plan dans la sensibilisation afin de maintenir les acquis. En effet selon les statistiques, la situation n’est pas très alarmante dans la région où depuis l’année 2010, sur 4 000 accouchements 34 décès seulement ont été enregistrés. Des chiffres qui, selon les organisateurs, ne sont pas une raison pour baisser les bras, mais plutôt une source de motivation afin de réduire le taux de décès et les traumatismes connectifs à l’accouchement et qui font que souvent, les femmes traînent des séquelles qui peuvent mener à des handicaps. Les badiènou goxx (marraines de quartier), associées à la manifestation, se sont de leur côté félicité de l’organisation de cette conférence qui, selon elles, participe à renforcer la sensibilisation.

Par Cheikh NDIONGUE (Correspondant)

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !