Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Hémodialyse : 120 malades en liste d’attente - 22/07/2011 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Association sénégalaise des hémodialysés et insuffisants rénaux (Ashir) ambitionne de construire un centre de dialyse dans la zone de captage. Le coût de l’infrastructure est estimé à environ 350 millions de F Cfa. L’association compte sur la générosité des Sénégalais.

L’Association sénégalaise des hémodialysés et insuffisants rénaux (Ashir) veut s’impliquer dans l’augmentation de la capacité d’accueil des structures d’hémodialyse. « En plus des actions de l’Etat, nous allons participer à l’amélioration de la prise en charge des malades. Nous voulons construire un centre dans la zone de captage où nous avons obtenu un terrain », explique le président l’Ashir, Mouhamed Soumaré. Dans cette perspective, elle organise, en partenariat avec l’Association Education Santé (Aes) et la Radiodiffusion Télévision du Sénégal (Rts), une soirée à la gare maritime du Port autonome de Dakar, le samedi 23 juillet 2011, à partir de 20 heures. « Nous avons l’ambition de faire un centre avec 40 lits. Jusqu’ici, le Sénégal ne dispose pas d’un centre de cette capacité. Si nous parvenons à construire ce centre, nous pourrons accueillir 200 malades », renseigne Mouhamed Soumaré.

L’appel à la solidarité s’adresse à tous les Sénégalais de toutes les couches, en mesure d’apporter une contribution. « Ce n’est pas seulement un appel à solidarité aux industriels, mais à tout le monde. Si nous parvenons à le faire, ce sera une grande première au Sénégal. Nous comptons sur la générosité de toutes les bonnes volontés pour construire ce centre », informe M. Soumaré. La collecte de fonds va se poursuivre après la soirée.

Le compte SN 100. 010010110 743000652 à Bank Of Africa Sénégal reste ouvert pour tous les contributeurs y compris pour les Sénégalais de la diaspora qui disposeront du compte Swift : Afrisndaxxx. Le coût de la dialyse qui est passé de 50.000 à 10.000 F Cfa, a pour effet l’augmentation de la fréquence des centres. « C’est pour cela que les autorités doivent poursuivre la politique de décentralisation à l’accès en ouvrant de nouvelles structures spécialisées dans les régions de l’intérieur », indique M. Soumaré.

Idrissa SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !