Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le paludisme : la localité de Keur Mandongo voit sa case de santé érigée en poste - 27/07/2011 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Deux mois après la célébration officielle de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, ce n’est qu’hier que le district sanitaire de Nioro a sacrifié à la tradition.Et c’est la localité de Keur Mandongo, située dans le département du même nom, qui a été choisie pour abriter l’évènement grâce à l’appui de Plan international à travers le projet Korea Heath project.

(Correspondance) - Le district sanitaire de Nioro a été choisi, avec l’appui de Plan international, à travers le projet Korea health project pour abriter la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme axée sur le thème ‘faire des progrès pour avoir un impact’. Ceci, deux mois après la célébration officielle qui a eu lieu à Coki, dans la région de Louga. En marge de la cérémonie, il a été aussi procédé à l’installation de l’infirmier chef de poste de la localité qui a vu sa case de santé érigée en poste sur fonds propres de la communauté rurale dont le conseil a pris l’engagement d’indemniser le patron dudit poste pour davantage le motiver.

Président du conseil rural, El Hadji Mamadou Sylla dira que la rencontre revêt un caractère important compte tenu des méfaits que cause le paludisme dont, indique-t-il pour s’en réjouir, le taux de mortalité a beaucoup régressé dans la zone. Ceci, grâce à l’appui de Plan international qui, confie le Pcr, a fait beaucoup de réalisations sur le plan de la santé. Toutes choses qui poussent cet élu local à dire que le ‘Plan applique à la lettre la politique sanitaire du gouvernement’. A l’en croire, le poste de santé va polariser 9 550 habitants.

Le directeur de Plan-Kaolack, Aly Faye, est plutôt revenu sur l’importance du thème de la journée. Dans la foulée, il a révélé que pour cette année, aucun cas de décès dû au paludisme n’a été enregistré au niveau du district de Nioro. Cependant, s’empresse-t-il d’indiquer, au lieu que de s’en réjouir, cela reste un défi à relever, un sacerdoce étant donné qu’il ne faut pas, pour autant, baisser les bras. Son ambition est que les stratégies déployées pour arriver à ces résultats escomptés, soient partagées au bénéfice des autres districts du pays.

Médecin-chef du district de Nioro, Dr. Amadou Doucouré exhorte à intensifier la lutte. Pour ce faire, il invite toutes les familles à dormir sous des moustiquaires imprégnées, toutes les nuits, toute l'année, notamment en cette veille d'hivernage. Pour lui, le thème de la journée est venu à son heure. A l'en croire, durant les cinq dernières années, les cas de paludisme, enregistrés par le district, sont passés de 28 000 à 1 200 et, ajoute-t-il, au premier semestre de 2010, aucun cas de décès dû au paludisme n'a été noté. Mais, précise-t-il, il ne faut pas, pour autant, dormir sur ses lauriers. D'autant plus que la lutte doit être intensifiée.

Revenant sur la stratégie, Dr. Doucouré a confié que l'accent a plutôt été mis sur les interventions à base communautaire et à efficacité prouvée. Aussi, renseigne-t-il, en cette veille d'hivernage, 150 moustiquaires imprégnées ont, à ce jour, été gratuitement distribuées aux populations. Son souhait est de voir les populations de son district bénéficier des mêmes soins que celles de la capitale, Dakar. D’autant plus que, argue-t-il, dans ce domaine, elles ont les mêmes droits. Revenant sur le choix porté sur la localité de Keur Mandongo pour abriter la cérémonie, Amadou Doucouré le justifie par l'engagement des populations d'une manière générale et celui du président du conseil rural, en particulier. Et, en ce qui concerne l'installation du nouvel Icp, il lancera à l'assistance : ‘Vous avez un infirmier compétent, sérieux et travailleur, la balle est maintenant dans votre camp.’

Pour sa part, Lademba Faye, sous-préfet de Wack Ngouna qui a présidé l'événement, dira qu'au-delà de l’aspect sanitaire, l'érection de la case en poste va contribuer à la lutte contre la pauvreté. Il suggère aux populations de fréquenter la structure et de procéder à la mise en place d'un comité de santé. Pour rappel Korea health project est un projet de santé de Plan qui lutte contre la tuberculose, le paludisme, la bilharziose et les parasitoses.

El Hadji Thiendella FALL

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !