Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Réduction de la mortalité infanto juvénile : le Sénégal enregistre des bonds en avant - 18/08/2011 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

D’énormes progrès ont été enregistrés dans le cadre de la lutte contre la mortalité infanto juvénile entre 1982 et 2011.En effet, elle est passée de 199 décès / 1000 naissances en 1982 à 72/ 1000 en 2011.C’est du moins la substance des résultats préliminaires de la cinquième Enquête démographique et de santé à indicateur multiples au Sénégal (Edsv-Mics) déroulée entre octobre 2010 à avril 2011.

Selon Babacar Fall le directeur général de l’Agence nationale de la Statistique et de la démographie (Ansd) qui s’exprimait hier, mercredi à l’occasion de la présentation des résultats de cette enquête, « La tendance de la mortalité infanto-juvénile, c’est-à-dire, les enfants de moins de moins de 5 ans est en baisse. Quand on met en rapport, les résultats des différentes enquêtes démographiques et de santé, on constate que la première qui avait été menée autour de 1982 tournait autour de 199 décès pour 1000 naissances. Nous sommes aujourd’hui, autour de 72 /0-1000 ».

Une situation qui a fait dire à M.Fall qu’ « ’Il y a une très forte tendance à la baisse de la mortalité des enfants de moins de 5ans ». Toutefois, malgré ces résultats jugés encourageants, le directeur de l’Ansd n’a pas manqué de souligner qu’, « il faut approfondir l’analyse pour voir quelles en sont les raisons ou les déterminants (de cette baisse) même si c’est un thème assez difficile à cerner compte tenu du fait qu’il y a beaucoup de paramètres qui entrent en jeu ».

A noter que l’enquête qui a été menée sur un échantillon de 8212 ménages sénégalais s’est surtout intéressé sur l’utilisation des méthodes de planification familiale les préférences en matière de fécondité

Mamadou Amadou DIOP

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !