Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme - Couverture universelle en Milda : l’ambassadeur des Etats-Unis annonce 335 000 moustiquaires pour Saint-Louis - 15/10/2011 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La lutte contre le paludisme va certainement connaître des avancées à Saint-Louis, avec ce programme des Etats-Unis, dont le lancement a réuni jeudi, autorités administratives, acteurs de la santé et responsables de l’Usaid, au stade de la ville. Lancé en effet sous le slogan : Une moustiquaire imprégnée pour toute la famille, toute l’année et toutes les nuits, ce programme va surtout profiter aux couches les plus vulnérables, surtout les femmes enceintes et les enfants âgés de moins de 5 ans.

Mais à terme, selon l’ambassadeur des Etats-Unis qui a présidé la cérémonie, «ce sont plus de 4 millions de personnes réparties dans 8 régions du Sénégal, soit un tiers de la population de notre pays, qui pourront désormais se protéger du paludisme en dormant sous une moustiquaire imprégnée à longue durée d’action».

Dans la même lancée, M. Lukens a annoncé la distribution de plus de 115 000 Milda à Saint-Louis et ses environs et 335 000 sur l’étendue de la région, ajoutant que l’objectif du gouvernement américain est de réduire de 70% le nombre de cas de décès dus au paludisme. Dans cette perspective poursuit-il, le gouvernement américain a déjà apporté une contribution d’environ 100 millions de dollars, soit près de 40 millions de francs Cfa à la lutte contre le paludisme au Sénégal.

L’apport du gouvernement américain ne se limitera cependant pas, à la distribution des Milda. Il a en effet, annoncé un vaste programme, qui sera mis en œuvre en 2012, par l’Usaid en collaboration avec le ministère de la Santé, dont l’ambition est de couvrir tous les domaines de la lutte contre la maladie de la prévention au traitement en passant par le diagnostic.

Dans son intervention Pape Moussa Thior, coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp) dira que grâce au mode de management participatif, des résultats probants sont déjà enregistrés depuis le début du programme qui, au delà des régions de Saint-Louis et Matam, sera étendu dans 6 autres régions et dans tout le pays, avant la fin de l’année.

Le gouverneur de la région de Saint-Louis a quant à lui, insisté sur la nécessité de renforcer la lutte contre le paludisme, bien implanté dans la région. Il a ainsi appelé les populations à s’impliquer d’avantage dans cette lutte surtout en utilisant la moustiquaire imprégnée.

Par Cheikh NDIONGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !