Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Pour une meilleure prise en charge de ses patients : L’hôpital Amadou Sakhir Ndiéguène se dote d’une salle de télémédecine - 18/10/2011 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La salle de télémédecine est un instrument qui permet à un médecin de diagnostiquer et de prescrire un traitement à des patients qui se trouvent à des kilomètres, grâce à la transmission vidéo par Internet. Avec ce nouvel équipement, l’hôpital Amadou Sakhir Ndiéguène pourra diversifier ses services.

(Correspondance) - Le centre hospitalier Amadou Sakhir Ndiéguène de Thiès a procédé, hier, à l’inauguration de sa salle de télémédecine. Laquelle vient ainsi pour relever très sensiblement le plateau technique dudit centre hospitalier. Cette structure, de par sa position géographique, dessert une bonne partie des régions de l’intérieur du pays désengorgeant par voie de conséquence les hôpitaux de la capitale. La salle de télémédecine est, en effet, un instrument qui permet à un médecin de voir, de diagnostiquer et de prescrire un traitement à des patients qui se trouvent à des kilomètres, grâce à la transmission vidéo par Internet. Aussi donne-t-elle quotidiennement accès à des soins médicaux qui seraient autrement indisponibles à des centaines de personnes.

La cérémonie d’inauguration tenue dans ladite salle qui, au besoin devrait aussi servir de salle de conférence et de centre d’accueil pour tous les acteurs intervenant dans le domaine de la lutte contre de Vih/Sida, sera ainsi l’occasion pour le directeur de l’hôpital, Moussa Sam Daff, de se féliciter de la construction d’une telle infrastructure. Laquelle permettra à l’hôpital d’installer le matériel de télémédecine qu’il a acquis depuis un certain temps. Pour le directeur, l’installation de ce matériel est ainsi le prétexte idéal pour mettre à profit le partenariat entre l’unité de formation et de recherche en Santé (Ufr/Santé) de l’université de Thiès dont le personnel et les étudiants s’activent dans le domaine de la télémédecine. Aussi demandera-t-il au personnel de son établissement d’éviter de tomber sous le piège de la coopération. C'est-à-dire de tout mettre en œuvre pour la préservation des acquis de cette coopération mais aussi de les renforcer pour en faire des outils performants.

La salle de télémédecine de l’hôpital Amadou Sakhir Ndiéguène est, en effet, le fruit de la coopération américaine qui, par le biais de l’Usaid, a financé la construction pour une enveloppe financière de 62 millions de francs Cfa dans le cadre du programme Food For Peace. Lequel programme est bien ancré dans la région de Thiès où il a distribué depuis 2006 un peu plus de 384 tonnes de nourriture dans l’ensemble des neuf districts sanitaires de la région pour une valeur financière de 172 millions de francs. Toutes opérations entre autres qui ont permis, selon les statistiques, de réduire le taux de malnutrition, chez les personnes vivant avec le VIH dans la région, de 59 % en 2003 à 7 % en 2011. Pour le centre hospitalier Amadou Sakhir Ndiéguène, l’Usaid a aussi, dans le cadre de son programme santé, financé la rénovation de l’unité de soins ambulatoires, doté d’ordinateur et participé à la formation du personnel pour une enveloppe financière de 12 millions de francs Cfa.

Ainsi, l’ambassadeur des Etats-unis au Sénégal, Lewis Lukens de se réjouir de cette coopération avant de dire espérer que ce nouveau bâtiment, offert par le peuple américain, va améliorer la santé de toutes les populations de Thiès pour les générations à venir. De même, il dira que ce nouveau centre est étroitement lié aux efforts de l’hôpital Amadou Sakhir Ndiégène pour prévenir la propagation du VIH/Sida et traiter les personnes vivant avec ce virus. Car, fait-il savoir, l’hôpital va pouvoir partager les revenus tirés de la location de ce centre avec des groupes locaux de soutien aux personnes vivants avec le VIH qui ont été mis en place en collaboration avec le programme Food For Peace de l’Usaid.

Sidy DIENG

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !