Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Prise en charge du diabète et de l’hypertension : un centre de suivi à Philippe Maguilen SENGHOR - 28/10/2011 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la prévention, Modou Diagne Fada, a procédé, avant-hier, à Dakar, au lancement officiel des cliniques du diabète et de l’hypertension artérielle (HTA). L’objectif étant d’améliorer la prise en charge de ces deux pathologies.

Le centre de santé Philippe Maguilène Senghor de Yoff a désormais une clinique du diabète et de l’hypertension artérielle (HTA). Fruit d’un partenariat public-privé entre le ministère de la santé et Sanofi Aventis, elle dispose entre autres, d’un réfrigérateur pour contenir l’insuline, d’un glycomètre qui permet de dépister le taux de sucre dans le sang, des tensiomètres, d’appareils audiovisuels et d’outils d’éducation et de sensibilisation. Selon le ministre de la Santé, Modou Diagne Fada, ce projet répond parfaitement aux préoccupations du gouvernement d’améliorer la prise en charge de ces deux pathologies. «Notre partenariat avec Sanofi est un modèle réussi. Ce groupe pharmaceutique a procédé, récemment, à une baisse substantielle du prix de certains de leurs produits », a-t-il dit. Modou Diagne a ajouté « qu’avec des taux de prévalence de plus en plus croissants, le Diabète et l’hypertension artérielle constituent aujourd’hui, un problème de santé publique ».

Initiées dans le cadre d’un programme de prévention primaire basé sur des actions communautaires, ces cliniques permettent à ce groupe pharmaceutique d’apporter son expertise et par ricochet, de renforcer les capacités des structures de prise en charge des patients. A en croire le directeur général de Sanofi pour l’Afrique de l’ouest, Aboubacar Tio Touré, cette action entre dans le cadre des actions sociales de la boîte. «Lutter contre ces pathologies, c’est contribuer à la réduction de la pauvreté au Sénégal. C’est pourquoi nous envisageons d’installer trois autres cliniques au Samu municipal, à l’hôpital Saint Jean de Dieu de Thiès et à l’hôpital Matlaboulfawzeni de Touba, après les trois déjà installées à Saint-Louis », a indiqué M. Touré. Auparavant, les populations de Yoff ont bénéficié d’une matinée de dépistage gratuite. Sur 427 personnes dépistées, 98 sont hypertendues, soit 23 % et 27 diabétiques, soit 6,3 %.

Tata SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !