Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Mise à contribution du Mbb pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile : un nouvel outil de performance à la disposition des praticiens - 31/10/2011 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant, en direction des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) préoccupe les praticiens de la santé au Sénégal et en Afrique. Au-delà des intentions politiques déclarées ça et là par nos différents Etats, les agents eux, se mettent au diapason des nouvelles technologies pour accélérer l’atteinte. Ainsi pendant quatre jours, 26 médecins et autres techniciens de la santé, pensionnaires de l’Institut supérieur de management de la Santé (Isms) du Centre africain d’études supérieures en Gestion (Cesag), ont été soumis au Marginal budgeting for bottlenecks (Mbb), logiciel développé par l’Unicef et la Banque mondiale pour la planification et la budgétisation axée sur les résultats des interventions qui visent à promouvoir la santé de la mère et de l’enfant. Une formation qui permettra aussi un apprentissage ra­pide de l’utilisation d’une grande partie des outils utilisés pour la planification et la budgétisation des interventions de santé, en raison des similitudes dans les configurations.

Pour le Pr El Hadji Guèye, chef du département Economie de l’Isms, l’utilisation de l’outil Mbb permettra à coup sûr, «d’avoir des résultats avec l’avantage d’allier les objectifs, d’augmenter les couvertures et les coûts que cela pourrait engendrer avant d’évaluer son impact». Une façon d’utiliser de façon optimale, les rares ressources dont disposent nos pays. Et dans ce sens d’ailleurs, rappelle-t-il en marge de la cérémonie consacrée à la fin de cet atelier de formation, beaucoup de pays sont en train de développer des cadres stratégiques afin d’accélérer l’atteinte des Omd 4 et 5 avec leurs propres moyens financiers.

Un des bénéficiaires de cette formation, le Dr El Hadji Amadou Dieng, médecin-chef du service de Médecine à l’hôpital de Touba, a mesuré l’outil Mbb à sa juste va­leur, estimant qu’il peut être d’un grand apport aux politiques nationales mises en place pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile. Aussi les connaissances acquises, qu’ils ne manqueront pas de mettre à contribution, pourront-elles aider à influencer les décisions prises en haut lieu.

A noter que 26 stagiaires en Dess-Economie de la santé, 13 en Dess-Gestion des programmes de santé et 2 en Dess-Gestion hospitalière ont bénéficié de cette formation, sponsorisée par l’Unicef. Et ils sont originaires du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, des Comores, de la Guinée, du Burundi ou encore du Togo. L’idée selon Guy Clarisse, représentant de l’U­nicef à cette cérémonie, c’est d’aider ces agents de santé africains, à pouvoir accompagner leurs pays respectifs vers l’atteinte des Omd avec plus d’équité.

Par Aly FALL

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !