Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Kaolack / croisade contre le diabète : les pharmaciens s’investissent - 22/11/2011 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La maladie du diabète dont le Sénégal ne dispose pas encore de taux de prévalence fiable au niveau national devient de plus en plus fréquente dans le Saloum. Face à cette grave menace sur la santé des populations, les pharmaciens de la région de Kaolack, en tant qu’agents de santé publique se sont lancés à la croisade contre cette maladie du sucre.

Les pharmaciens de la Région de Kaolack sont décidés à s’impliquer davantage dans la lutte contre la maladie du diabète qui fait aujourd’hui l’essentiel des motifs de consultation au niveau des hôpitaux et structures de santé. En effet, après avoir constaté que les personnes malades en besoins de diagnostic se retournent vers les officines de pharmacies pour des consultations, (tests de grossesses, mesures de poids et autres questions orales), les pharmaciens de Kaolack veulent ainsi jouer un premier contre le Diabète qui continue encore de se propager au niveau régional.

En adoptant cette stratégie de lutte, les propriétaires des officines de pharmacies estiment vouloir combiner leurs efforts dans une durée de six (6) mois qui serviront d’éléments de base de thèse pour les étudiants en doctorat d’Etat. Il ne s’agit pas dans cette expérience de prendre en charge les malades atteintes de Diabète, mais plutôt de proposer des fiches présentant des signes d’alerte (polyphagie, polydipsie, polyurie, obésité etc.…).

S’il arrive qu’une personne se retrouve dans ces signes, aussitôt elle peut aller voir un médecin pour le nécessaire. Si par contre des glycémies sont détectées dans l’organisme de la même personne, cette dernière peut alors se retourner vers d’autres structures plus compétentes pour le reste des besoins ont fait remarquer les pharmaciens de Kaolack. Qui renseignent également qu’ils vont se préoccuper également sur les chiffres concrets de la prévalence du Diabète au niveau régionale outre que ceux proposés aujourd’hui au niveau national qui estime que 10 % de personnes ayant été consultées ont la maladie. Autrement

par Abdoulaye FALL

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !