Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Programme international « faire reculer le paludisme » : le départ d’Awa-Marie Coll-Seck annoncé - 10/12/2011 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Pr Eva Marie Coll Seck directrice exécutive du Programme international Rock Back Malaria (Faire reculer le paludisme) d’ici 2012 va quitter la direction de cette instance onusienne. Selon des sources bien informées, l’ancienne ministre Sénégalaise de la Santé qui a réalisé une prouesse au niveau de cette organisation onusienne a décidé de passer le témoin et son remplaçant sera désigné par le Conseil d’administration suite à un appel d’offres.

La direction du programme international Rock Back Malaria « Faire reculer le paludisme » va changer de directeur. En effet, le professeur Eva Marie Coll Seck, qui était depuis sept ans la directrice exécutive du partenariat Rock Back Malara va quitter son poste en 2012. C’est du moins ce qu’a annoncé hier vendredi une dépêche de l’Agence africaine Panapress. La source de l’information indique qu’après sept années passées à la direction de ce programme international, le Pr Coll Seck, spécialiste des maladies infectieuses et ancien haut fonctionnaire à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a volontairement décidé de passer le témoin. Son remplaçant indique cette même source sera désigné par le Conseil d'administration de "Faire reculer le paludisme", à l'issue d'un appel international à candidatures.

A la tête de ce programme de dimension internationale, l’ancienne ministre sénégalaise de la Santé a réussi des exploits dans ses fonctions actuelles en poussant la communauté internationale à augmenter davantage ses contributions à la lutte contre le paludisme qui passe de 100 millions de dollars américains en 2000 à 1,5 milliard de dollars aujourd’hui. Il faut noter que dans cette croisade contre le paludisme, les indicateurs ont révélé que la mortalité liée au paludisme a également baissé pendant la même période de près de 30 % dans 10 pays africains parmi lesquels figurent le Botswana, la Guinée Equatoriale, la Namibie et le Rwanda. Le Sénégal dont le responsable du programme de lutte contre le palu vient d’être relevé de son poste et remplacé par l’ancien directeur de l’hôpital Aristide Le Dantec a fait également des progrès dans ce sens en baissant drastiquement la mortalité liée au paludisme.

Le programme international "Faire reculer le paludisme" est un partenariat créé à l'initiative de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), de la Banque mondiale et du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF). Un de ses projets phares qui vise à ramener dans les prochaines années le coût du traitement anti-paludéen en Afrique à environ 100 FCFA.

Cheikh Tidiane MBENGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !