Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Le choléra menace le grand Magal : le ministère de la santé renforce son dispositif - 09/01/2012 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le grand Magal de Touba se déroule dans un contexte épidémiologique marqué par la présence du choléra au niveau du district sanitaire de Bakel dans la région de Tambacounda. Toutefois, le ministre de la Santé qui faisait le point sur la couverture sanitaire a rassuré que tous les cas recensés dans cette région ont été traités. Son département a pris toutes les dispositions pour prévenir l’apparition des cas de choléra, lors de la célébration du Magal de Touba, prévu jeudi prochain.

« Il n'y a plus de cas confirmés de choléra au Sénégal ». Ces propos sont du ministre de la Santé, de la prévention et de l’Hygiène publique qui s’expliquait sur ces questions lors de son déplacement à Touba à l’occasion des préparatifs de la célébration de la 117 eme édition du grand Magal de Touba. Et pour rassurer les populations, le ministre de la Santé de soutenir que « les 10 cas de choléra qui ont été signalés dans le département de Bakel avaient été pris en charge et traités. Les patients ont pu regagner leurs domiciles et il n'y a pas eu de décès. » Le ministre a également fait remarquer qu’à chaque fois que son département a constaté des alertes, des tests sont faits avec le laboratoire de l'institut Pasteur mais depuis lors il n'ya plus de cas confirmés de choléra. Mais du fait que la maladie a fait incursion dans le pays, nous devons prendre toutes nos dispositions pour éviter la transmission de cette maladie prévient également le ministre.

Se prononçant sur les dispositions préventives qui ont été prises, il a laissé entendre qu’un camion chargé de moyens de propreté pour les populations et la Pharmacie nationale d'approvisionnement (PNA) sont déjà pré positionnés pour éventuellement prendre en charge les cas de choléra. Il faudrait que les gens soient vigilants et qu'ils prennent toutes les dispositions pour éviter une propagation de la maladie a-t-il insisté avant de soutenir que « les instructions dans la prévention du choléra ont été appliquées à la lettre notamment la mise à disposition des solutés et autres médicaments intervenant dans le traitement et la création d'un camp d'isolement pour d'éventuels cas de choléra. » Et le ministre de poursuivre que « nous allons mettre l'accent sur la sensibilisation et la prévention à travers le service national d'hygiène qui est à pied d'œuvre depuis plusieurs semaines dans les quartiers de Touba pour participer à relever la qualité de l'eau mais aussi prodiguer des conseils. » A coté du service national d'hygiène, il y a la Direction individuelle et collective qui depuis plusieurs semaines fait des causeries sur la prévention du choléra et les autres maladies. Nous pensons que ce qui concerne le ministère de la santé et de la prévention ce qui devrait être fait a été réalisé."

Le ministre de la santé n'a pas manqué de souligner que le nombre de points de prestation sanitaire est passé pour cette année de 120 à 131 postes. Mieux encore le nombre d'ambulances est passé de 17 à 20 alors que 65 spécialistes ont été mobilisés au lieu de 56. Sans compter les 930 agents de santé (infirmiers, agents de la croix rouge) qui feront partis du dispositif sanitaire. Le département de la santé travaillera aussi en étroite collaboration avec les sapeurs pompiers et l'armée qui d’ailleurs va mobilier l'hélicoptère médicalisé.

Le ministère de la santé va également déplacer l'hôpital mobile qui sera basé au domicile du khalife général des mourides. Cet hôpital pourra faire des interventions dans plusieurs points de la ville. A Bambey, il est prévu de pré positionner un camion de chirurgie qui va servir de faire les premiers soins en cas d'accidents sur la route. Le ministre Modou Diagne Fada de préciser que « tout est au point pour une bonne couverture sanitaire de la 117 eme édition du grand magal.» Et, les attentes du Khalife général des mourides ont été satisfaites pour la plupart comme il avait souhaité que le scanner de l'hôpital Matlaboul Faizaini soit à Touba avant le magal, ce qui est le cas. De même nous avons pu tester de grande nature la centrale d'oxygène qui est en fonction depuis plusieurs mois. Les instructions en ce qui concerne la prévention du choléra ont été appliquées à la lettre.

Le ministre de la santé n'a pas manqué de solliciter des prières et des recommandations auprès du khalife général des mourides pour qu'il y ait zéro cas de choléra et moins d'accidents de la route.

Adama NDIAYE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !