Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Gestion des risques autour de l’acte opératoire : la check-list pour minimiser la mortalité et la morbidité des patients - 10/01/2012 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pour minimiser les risques en termes de morbidité et de mortalité autour de l’acte opératoire, le 13e congrès de l’Association des orthopédistes de langue française (Aolf) fait de la vulgarisation du Check-list dans les pratiques professionnelles un des objectifs majeurs de ses retrouvailles. Récemment validé par l’Oms, le Check-list n’est rien d’autre qu’un chapelet d’items, de précautions à prendre, avant, pendant et après l’opération.

Selon le président du comité scientifique du présent congrès, le Pr Mouhamadou Sy, il sera question, au cours des débats, de sensibiliser les collègues africains sur cette nouvelle façon de prendre en charge les patients. ‘Le métier de chirurgien-orthopédiste traumatologue est une spécialité chirurgicale qui a beaucoup d’exigences de la part des praticiens et des patients. Une chose est de prévenir ces risques, une autre est de les recenser, de les catégoriser. Parmi ceux-ci, il y a le risque lié à l’acte opératoire, c’est une véritable aventure qu’il faut savoir réaliser avant et après l’acte opératoire pour prendre en charge le malade’, clarifie le Pr Sy.

Théoriquement, le check-list consiste à vérifier avant l’opération que le malade qui est mis sur la table est bien le concerné, s’assurer que c’est le bon côté qu’il faut opérer - il est arrivé que le médecin se soit trompé de côté -, etc. Une fois que le malade est mis sur la table d’opération, avant le coup d’incision, il y a un certain nombre de choses également à vérifier, et de même que quand on a fini de l’opérer, et avant de le lever de la table d’opération pour le mettre ailleurs. Toutes ces choses doivent être listées et signées par un spécialiste qui en prend la responsabilité. Le Pr Sy soutient que cette pratique est respectée au Sénégal de façon ‘informelle et pratique’. ‘C’est dans la coutume, tous les jours, on vérifie un certain nombre de choses. Mais là où on va presser le pas, c’est lorsqu’on va le formaliser, l’écrire, le dater et le signer’, explique-t-il.

A. SIDY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !