Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la tuberculose : le traitement de plus en plus respecté - 23/01/2012 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Sénégal a enregistré un taux d’achèvement de traitement de tuberculose de 85 %. Mais, le Programme national de lutte contre la tuberculose (Pnt) ambitionne de le porter à 90 % d’ici 2015. L’information a été donnée hier, au cours d’une randonnée pédestre.

Le Programme national de lutte contre la tuberculose (Pnt) a organisé, hier, une randonnée pédestre pour sensibiliser les populations sur la nécessité de suivre le traitement jusqu’à terme. « La tuberculose est une maladie sociale, avant d’être médicale. Le but de cette randonnée pédestre est de convaincre les populations à ne pas stigmatiser les malades et leur faire comprendre que lorsqu’on commence le traitement, on réduit les possibilités de transmission de la maladie et le sujet n’a pas besoin d’être stigmatisé », a fait remarquer Madou Kane du Pnt.

Les efforts de sensibilisation ont produit des effets attendus. Plusieurs malades respectent, de plus en plus, le traitement. « Nous avons un taux d’achèvement de traitement de 85 %. Notre ambition, c’est de le porter à 90 % d’ici 2015», a révélé le Dr Madou Kane.
De nos jours, l’apparition des résistances aux traitements est la nouvelle contrainte. Cette nouvelle donne qui n’est pas spécifique au Sénégal est en train d’être passée à la loupe. « La résistance est liée aux antibiotiques, d’une manière générale. Nous examinons les causes de cette résistance. Un dispositif est mis en place pour la prise en charge des cas de résistance », a souligné le Dr Madou Kane. Le programme accorde une attention particulière aux malades porteurs de Vih/Sida.

Idrissa SANE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !