Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Consultations prénatales : Les femmes de Paoskoto encore à la traîne - 13/02/2006 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A Paoskoto, seuls 46 % des femmes enceintes suivent correctement leurs consultations prénatales. Un faible taux qui en dit long sur les difficultés que rencontrent, au plan sanitaire, les populations de cette communauté rurale du département de Nioro. Cette difficulté vécue par les femmes de cette contrée du Sénégal est la résultante d’un manque criard de structures sanitaires et d’un enclavement total des différents villages (132) que polarise l’une des communautés rurales les plus vastes de la région de Kaolack.
Selon Modou Thiam, Infirmier chef de poste (Icp) de Paoskoto, « seuls deux (2) postes de santé localisés à Paoskoto et à Dabaly et une dizaine de cases de santé existent dans cette zone pour une population estimée à 31 248 habitants. Pis, “ certaines de ces cases de santé sont fermées faute de personnel qualifié ”, révèle le Président du Conseil rural, Ousmane Bitèye.
Ainsi, l’accès aux structures sanitaires est difficile du fait de l’éloignement. Les pistes sont cahoteuses, les moyens de locomotion à traction animale se font rares surtout en période hivernale. « Des fois, on ne trouve même pas de charrette pour pouvoir transporter un malade », indique l’Icp de Paoskoto. Ce qui pour lui « pose un sérieux problème de fréquentation. Le taux reste alors faible avec seulement 46 % de femmes enceintes qui viennent au poste de santé de Paoskoto pour leurs consultations prénatales ». Résultat : les accouchements à domicile avec leurs complications sont de plus en plus fréquents. A cela s’ajoute, le fait qu’aucune sage-femme n’est en service dans cette communauté rurale et l’inexistence d’une ambulance.
Et pour faire face aux difficultés que rencontrent les femmes dans ces localités, des efforts sont en train d’être recherchés en collaboration avec des partenaires pour accroître les structures sanitaires et disposer d’un personnel qualifié.

Mohamadou Sagne

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !