Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Kédougou-campagne de riposte contre la fièvre jaune : plus de 5000 personnes vaccinées - 01/03/2012 - Sud Quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La région de Kédougou vient de donner un sacré coup de seringue à la fièvre jaune qui guettait toutes les populations. Grâce à l’unité de l’institut Pasteur implantée dans la commune, la maladie a été détectée très tôt à la frontière qui sépare le Mali au Sénégal. Ainsi un important dispositif a été mis par la région médicale avec l’appui de la tutelle, de l’organisation mondiale de la santé, du Samu national et d’autres acteurs tels que World vision et les sociétés minières pour booter la maladie hors de la contrée.

Les blouses blanches de toute la région de Kédougou se données corps et âmes dans la période du 10 au 19 février dernier pour faire face à la fièvre jaune. Les trois districts sanitaires de Saraya, Salémata et de Kédougou chapeautés par la région médicale ont usé de tous les moyens afin de renforcer l’immunité collective.

Sachant que les conditions climatiques sont très favorables au vecteur qui transmet la fièvre jaune, le docteur Habib Ndiaye et ses collaborateurs veulent prévenir au lieu de faire guérir. « Nous venons de faire une campagne riposte contre la fièvre jaune c'est-à-dire sélective qui consistait à renforcer l’immunité du groupe», indique le médecin chef de région Habib Ndiaye.

Interpellé sur l’objectif visé, le médecin chef de région(Mcr) précise qu’il comptait mailler large pour toucher le maximum de personnes concernées. Selon lui, «plus de 177.124 individus ont été vaccinés lors de la campagne précédente. Cette fois, ils n’ont pas pour le moment toutes les données à cause de la grève du Sutsas mais, sous peu, ils auront une idée sur les statistiques car des négociations seraient en train d’être menées».

A cause du flux migratoire qui constitue un sérieux problème, les blouses blanches voudraient mettre sur pied un plan régional de prévention d’une épidémie de fièvre jaune. Ce plan régional est composé de quatre axes majeurs. Il s’agit des redynamisations du programme élargi de vaccination (PEV) de routine et de surveillance épidémiologique, de la création d’un cadre sous-régional et d’une collaboration avec les militants du Sutsas.

Le médecin chef de région n'a pas manqué de souligner que les véhicules qui étaient à leur disposition, n'étaient adaptés à la zone. Venu présider la rencontre, le gouverneur Mamadou Guèye, précise que sa présence ne fait que confirmer l’importance que le gouverneur Fabakhary Bodian accorde à la santé.

Selon lui, «l’idéal voudrait que tous les acteurs regardent dans la même direction et conjuguent leurs efforts afin de booter hors de la région toutes sortes de maladies épidémiologiques».

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !