Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Causes de décès chez les femmes âgées : le diabète, l’hypertension, le cancer du sein et du col de l’utérus à l’index - 10/03/2012 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Au Sénégal, les maladies qui sont le plus souvent la cause de décès chez les femmes âgées sont, notamment, le diabète, l’hypertension, le cancer du sein et celui de l’utérus. C’est la révélation faite, jeudi dernier, à l’occasion de la journée internationale de la femme, par le Dr Coumé, médecin-chef du centre médico-social de l’Ipres.

En plus de devoir gérer les ménages, les femmes sénégalaises vivent aujourd’hui sous la hantise de certaines maladies qui ne cessent de faire des victimes en leur sein. Parmi ces maladies tant redoutées, figurent le diabète, l’hypertension, le cancer du sein et celui du col de l’utérus. Selon le Dr Coumé, médecin-chef du centre médico social de l’Ipres, ‘ce sont ces maladies qui sont souvent à l’origine des décès chez les femmes âgées au Sénégal’.

S’exprimant jeudi dernier, sur le thème : ‘Santé des femmes : entre vie professionnelle familiale et associative’, à l’occasion de la journée internationale de la femme organisée par l’Union diocésaine des associations féminines catholiques de Dakar et la Fondation Konrad Adenauer, le Dr Coumé ajoute qu’à côté de ces maladies, il en existe d’autres comme la démence, la cataracte et l’arthrose. A l’en croire, ‘toutes ces maladies peuvent être évitées’. Non sans préciser que leurs causes sont à rechercher dans le tabagisme, le sédentarisme, une alimentation riche en huile et en sel ainsi que la non consommation de légumes.

Evoquant le vieillissement qu’il considère comme ‘un phénomène naturel tout comme la ménopause’, le Dr Coumé y décèle trois types. Le premier qu’il appelle le vieillissement normal où l’Homme est appelé à vivre un certain nombre d’années. Le deuxième, c’est le vieillissement pathologique qui s’accompagne avec des maladies. Le troisième qui est le vieillissement réussi et où l’on garde toutes ses capacités intellectuelles et mentales est dû, selon le Dr Coumé, à des critères sociaux. Pour réussir son vieillissement, il faut, selon lui, avoir un revenu social, un niveau intellectuel élevé, un régime alimentaire correct, faire de l’exercice physique et être impliqué dans la vie associative.

De nos jours, révèle le conférencier, parmi les personnes âgées dans le monde, le nombre de femmes est plus important et s’élèverait à 57 %. Et dans 20 ans, 84 % des personnes âgées vivront dans les pays en voie de développement comme le Sénégal. Selon le médecin-chef du centre médico-social de l’Ipres, il existe 650 mille personnes âgées au Sénégal, soit 7 % de la population. Selon le Dr Coumé, il n’y a que 30 % qui ont une protection sociale. Il a appelé à plus d’amour pour les femmes âgées qui gèrent 38 % des ménages au Sénégal.

Charles Malick SARR

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !