Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Semaine Africaine de la vaccination : plaidoyer pour faire vacciner les enfants de 0 à 11 mois - 28/04/2012 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les relais communautaires sillonnent le pays, depuis le 25 avril, pour faire un plaidoyer afin que tous les enfants de 0 à 11 mois soient vaccinés. Le Dr. El Hadji Mamadou Ndiaye du ministère de la Santé et de l’Action sociale a indiqué que la prévalence de la couverture vaccinale est de 70 % au Sénégal. Le Sénégal, à l’instar des pays de la sous région, déroule, depuis le 25 avril 2012, des activités de sensibilisation en faveur de la vaccination des enfants de 0 à 11 mois.

Ces activités sont menées dans le cadre de la semaine africaine de vaccination qui se tient du 25 au 30 avril 2012. En animant une conférence de presse, hier, à Dakar, le Dr. El Hadji Mamadou Ndiaye, chef de la Division de l’immunisation au ministère de la Santé et de l’Action sociale, a indiqué que c’est une opportunité pour faire un plaidoyer, afin que les enfants soient vaccinés, mais aussi de rencontrer les populations, en leur expliquant les fondements de la vaccination. « C’est ce que nous appelons un plan stratégique de cette semaine », a souligné Dr. Ndiaye.

Dans des districts sanitaires, une mobilisation des partenaires locaux (relais communautaires) va aider les acteurs de la santé à identifier les enfants inscrits au Programme élargi de vaccination (Pev) et ceux qui ne le sont pas encore. « Les relais communautaires vont nous aider, pour que les enfants qui ont abandonné leurs activités de vaccination puissent revenir et continuer », a informé Dr. Ndiaye. Les relais communautaires sillonnent aussi les zones enclavées pour essayer de toucher les cibles vaccinales, notamment les enfants âgés de 0 à 11 mois, pour leur apporter la vaccination conformément au calendrier du Pev. Le Dr. El Hadji Mamadou Ndiaye a saisi également l’occasion pour faire la situation de la couverture vaccinale au Sénégal. Selon lui, elle est satisfaisante, car les dernières données d’enquêtes révèlent une prévalence de la couverture vaccinale d’environ 70 % sur l’ensemble des districts sanitaires du pays. Ce qui lui fait dire que le Sénégal est à l’abri des épidémies liées aux maladies évitables par la vaccination. « Les couvertures vaccinales restent satisfaisantes au niveau national, même si les acquis obtenus ne sont pas durables. Il faut travailler à renforcer ces acquis, parce qu’une fois que l’on baisse la garde, on perd tout le travail abattu, alors que les enfants naissent chaque année », a-t-il expliqué.

Il a rappelé que la mortalité infantile au Sénégal reste élevée, alors que l’on n’est à deux ans de 2015, fixé comme l’année de l’atteinte des Omd, y compris ceux relatifs à la santé. « La vaccination est, donc, un pas important, parce qu’elle peut contribuer à réduire de 25 % la mortalité infantile », a renseigné El Hadji Mamadou Ndiaye.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !