Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme - Mesure du ministre de la Santé à propos de la lutte contre la maladie : désormais tous les services de soins sont gratuits - 26/04/2012 - Le quotidien - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Sénégal a marqué la journée de la lutte contre le paludisme, célébrée hier à travers le monde, par la mesure de rendre gratuits tous les soins, afférents à la maladie. Tout en avertissant que ses services feront le suivi de la mesure au niveau des structures de santé. La Journée mondiale du paludisme avec comme thème : Main­tenir les progrès, sauver des vies : investir dans la lutte contre le paludisme, a été célébrée hier, au Sénégal à l’instar de la Com­mu­nauté internationale. Une célébration dont la cérémonie officielle s’est déroulée à Pikine (banlieue), sous la présidence du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Eva Marie Coll Seck, en présence de plusieurs partenaires techniques et des autorités locales.

Parmi lesquelles, le maire de Pikine Pape Sagna Mbaye, qui a profité de l’occasion pour faire remarquer qu’en banlieue, le paludisme sévit 12 mois sur 12. «Nous souffrons de cette maladie, durant toute l’année. Au niveau de la mairie, nous avons procédé à des saupoudrages dans certaines localités de la banlieue. Pour lutter contre le paludisme nous avons distribué des moustiquaires imprégnées aux familles et avons toujours pris en charge, des malades atteints par la maladie», indique-t-il de­vant le ministre de la Santé.

Au­près de qui, il a sollicité un appui spécifique pour cette partie du pays en proie à des inondations.
Ousmane Badiane, venu représenté le Conseil régional de Dakar a d’ores et déjà rassuré la mairie de Pikine, en annonçant une contribution de son institution, dans ce combat de lutte contre le paludisme.

Mais pour Eva Coll Seck, ce combat nécessite l’implication de toute la communauté. «Nous vous de­man­dons de travailler à nos côtés. Car le paludisme tue encore trop de personnes dans notre pays. Au­jourd’hui nous sommes là, parce que nous célébrons une journée importante, qui est la journée mondiale de lutte contre le paludisme et qui est célébrée partout dans le monde», a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter : «Ce n’est normal pas que des gens meurent aujourd’hui du paludisme. Je vous dis que désormais, vous pouvez aller dans tous les districts de vos localités, pour être traités gratuitement, si vous êtes atteints de paludisme. Tous les malades pourront également bénéficier de moustiquaires imprégnées dans les districts sanitaires.» Et de pré­venir que ses services vont veil­ler à l’application de cette mesure.

Écrit par Dialigué FAYE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !