Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Tuberculose : front commun contre la pathologie - 26/04/2012 - Walfadjri - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Suite au rapport 2011 de l’Organisation mondiale de la santé qui recense 36 000 cas de tuberculeux en 2010 au Sénégal, Plan Sénégal et le Programme de lutte contre la tuberculose ont décidé de faire front commun contre cette pathologie. Selon le rapport 2011 de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), 36 000 cas de tuberculose ont été dénombrés au sein de la population sénégalaise durant l’année 2010. Soit un taux de 288 nouveaux cas pour 10 millions d’habitants.

Le rapport signale 62 décès pour 10 millions habitants liés à la tuberculose, la même année. Pourtant, en plus de faire partie des maladies curables, la tuberculose bénéficie d’une prise en charge médicale gratuite au Sénégal. Cependant, il demeure un problème de santé publique d’une certaine importance.

Conscient de cette situation, l’Etat du Sénégal a soumis au Fonds mondial de lutte contre le Sida, une proposition d’accélération de la lutte contre le tuberculose avec deux récipiendaires principaux pour la mise en œuvre. Ainsi, le programme de lutte contre la tuberculose (Pnt) va porter le volet «offre de services de soins» et l’Ong Plan Sénégal à travers le volet «Réponse communautaire».

Bénéficiant de la part dudit bailleur d’un financement estimé à 3 milliards de francs Cfa, les deux structures se fixent comme objectif la réduction du taux de mortalité lié à la tuberculose au Sénégal dans les cinq prochaines années. Ce, en développant des actions qui visent à réduire les souffrances humaines et les pertes économiques engendrées par la maladie dans la communauté. Pour ce faire, une synergie d’actions est attendue entre les deux organisations sur la base d’une planification mutuelle d’activités concourant à réduire l’impact de la maladie.

Représentant le ministre de la Santé, Boubacar Guèye soutient qu’il urge de mettre en œuvre de nouvelles stratégies de lutte contre le fléau. «La tuberculose doit disparaître de notre société, mais pour y arriver la population à la base doit s’impliquer dans nos activités de lutte», confie-t-il.

D’après le docteur Momar Talla Mbodj, chargé de piloter le volet de Plan Sénégal, le programme va s’étaler sur l'ensemble des quatorze régions du Sénégal pour une durée de cinq années. Il indique que «plus de 500 relais communautaires ont été formés pour sillonner les coins et recoins du pays afin d’amener les tuberculeux à aller se faire soigner dans les structures sanitaires». Ils auront aussi, entre autres missions, celle de «pousser les malades à suivre le traitement pendant les six mois que la médecine requiert», ajoute-t-il.

Paule Kadja TRAORE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !