Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

Atteinte des OMD : l’Acdev pour des ressources suffisantes à la Santé de la reproduction - 14/05/2012 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Sénégal ne peut atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) dans le domaine de la santé que si les ressources financières allouées à la Santé de la reproduction sont suffisantes. « Investir dans la planification familiale, c’est investir dans l’avenir ». Ces propos sont du Dr Aïda Tall de la Division de la Santé de la reproduction au ministère de la Santé et de l’Action sociale.

Elle s’exprimait, hier, lors d’une « matinée de plaidoyer sur le renforcement du financement alloué à la planification familiale » organisée par l’Ong Acdev (Action et développement). Elle est d’avis que la planification familiale permet d’améliorer la santé maternelle et infantile, d’aider la nation à accroître ses ressources en ayant une population saine. Se basant sur la définition du concept de Santé de la reproduction qui est « un état complet de bien-être physique, mental et social, et pas seulement l’absence de maladie ou d’infirmité pour tout ce qui touche l’appareil génital, ses fonctions et son fonctionnement », elle soutient qu’il y a « une relation étroite entre le développement, la Santé de la reproduction et l’égalité des genres ». C’est pourquoi, ajoute le Dr Mariétou Diop, le « Sénégal a fait de l’amélioration de la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant une priorité ».
Mais, aujourd’hui, force est de reconnaître que le manque de ressources financières suffisantes constitue un frein à une meilleure prise en charge de la Santé de la reproduction au Sénégal.

A en croire le président de l’Ong Acdev, le Dr Cheikh Tidiane Athie, il urge de revoir les financements de la Santé de la reproduction. D’où l’appel lancé aux organismes, bailleurs de fonds, comme la Banque mondiale, pour qu’ils assistent à cette matinée de plaidoyer. Le Dr Athie de constater que « le financement de la Santé de la reproduction est extrêmement faible ». Ainsi, pour atteindre les Omd en 2015, le président de l’Ong Acdev pense qu’il faut aller à des « financements plus conséquents ».

Yathé Nara NDOYE

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !