Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

La Ligue contre le cancer veut amplifier la sensibilisation - 27/05/2012 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Ligue sénégalaise contre le cancer (LISCA) compte davantage mettre l’accent sur la sensibilisation et l’information pour arriver à mieux combattre cette maladie dont 200.000 nouveaux cas sont annuellement déclarés au Sénégal, a déclaré, samedi à Dakar, sa présidente Monique James Thiaw. « Nous allons continuer à sensibiliser et à informer la population sur le cancer. Nous allons aussi nous focaliser encore plus sur la sensibilisation, la formation, le dépistage des maladies cancéreuses et sur la prise en charge des patients. Nous allons continuer les choses que nous avons commencées il y de cela deux ans et sept mois », a-t-elle déclaré.

Monique James Thiaw a été reconduite samedi à la tête de la Ligue sénégalaise contre le cancer, à l’issue d’une assemblée générale (AG) organisée dans les locaux de l’Ecole nationale de développement sanitaire et social (ENDSS).

La LISCA, qui a deux ans et sept mois d’existence, compte 600 membres dont d’anciens malades du cancer, des spécialistes de cette pathologie, des proches de victimes de la maladie et des bénévoles. « L’objectif de la LISCA, a rappelé sa présidente, c’est de lutter contre le cancer et pour ce faire, elle fédère des personnes morales et physiques qui s’attèlent tous à cette lutte contre le cancer ».

« Au Sénégal, c’est 200.000 nouveaux cas par an. Malgré leur importance, ces chiffres sont en-deçà de la réalité, car il y en a beaucoup plus. Il n’y a pas de registre du cancer au Sénégal, il y a beaucoup de gens qui en sont malades et qui ne sont au courant, parce qu’ils sont dans des zones reculées ou parce qu’ils ont décidé d’aller se soigner de manière traditionnelle », a confié Madame Thiaw.

A l’issue d’un téléthon qu’elle a organisé le 29 octobre 2010, en partenariat avec la Télévision nationale (RTS), dans le cadre d’une grande émission dénommée "opération Cancer Solidarité", la LISCA a pu prendre en charge 150 malades souffrant du cancer, à révélé sa présidente.

« Nous avons à ce jour pris en charge 150 patients après le téléthon que nous avons organisé il y a deux ans, sans compter les patients qui sont pris en charge de manière particulière par des bénévoles qui ont accepté de parrainer telle ou telle personne », a précisé Monique James Thiaw.

Ce téléthon, les concerts organisés dans le même cadre, les cotisations, l’achat de cartes de membre et la participation de bonnes volontés ont ainsi permis à la LISCA de collecter 111 millions 171.400 francs CFA.

La moitié de cette somme a été affectée à la prise en charge des patients démunis, le reste a servi à réaliser les autres objectifs de l’association que sont la sensibilisation, le dépistage et la formation des personnels de santé, a indiqué Mme Thiaw.

La LISCA a également pu subventionner des mammographies pendant le mois d’octobre, sachant qu’un examen de cette nature coûte 60.000 francs CFA, a encore indiqué Monique James Thiaw selon qui « la générosité » des radiologues privés sénégalais a permis de faire ces examens avec la moitié de cette somme. La ligue a pris en charge la moitié et les patients ont payé le reste soit 15.000 francs CFA, a-t-elle souligné.

« Nous avons fait cette subvention pendant le mois d’octobre pour permettre aux femmes qui n’ont pas les moyens de se prendre en charge de bénéficier de cette étape (mammographie) qui est importante après le dépistage », a déclaré Monique James Thiaw.

Venu représenter le ministre de la Santé et de l’Action sociale à l’AG de la LISCA, Boubacar Guèye s’est lui félicité des réalisations de la structure.

« La LISCA appuie l’action du gouvernement et le bilan provisoire qui est présenté est satisfaisant, a-t-il déclaré. La ligue a eu à mener certaines activités dont la plus importante a été le téléthon qui lui a permis de collecter une somme assez importante qui a permis la prise en charge de certains patients démunis », a dit M. Guèye, chargé des maladies non transmissibles au ministère de la Santé et de l’Action sociale.

Écrit par Bouba Sow

Source:APS

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !