Santé tropicale au Sénégal - Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Sénégal > Revue de presse

Revue de presse

3,8 milliards de dollars par an nécessaires pour vaincre le paludisme en Afrique - 07/12/2012 - Le soleil - SénégalEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le paludisme continue de faire des victimes, surtout en Afrique où 76 millions de cas sont enregistrés par an, dont 655.000 décès. Pour réduire cette mortalité, l’Afrique a besoin de 3,8 milliards de dollars par an. Les travaux du 23ème Conseil d’administration du Partenariat Roll back Malaria (Faire reculer le paludisme) sont ouverts, hier, à Dakar, sous la présidence du ministre du Tourisme et des Loisirs, Youssou Ndour, représentant le ministre de la Santé et de l’Action sociale. Cette réunion, qui se tient au Sénégal pour la première fois, permettra aux participants de définir les grandes orientations des programmes nationaux, d’examiner la situation de la lutte contre le paludisme et de faire l’état des lieux de financements.

Le directeur exécutif de Roll back malaria, le Dr Fatoumata Nafo Traoré, a indiqué que l’Afrique a besoin de 3,8 milliards de dollars par an pour maintenir les progrès enregistrés dans la lutte contre le paludisme et continuer à s’assurer que la maladie est en train de reculer. Elle a précisé que 40 à 50 % de ce montant sont déjà disponibles. Mme Traoré a aussi assuré qu’il y a une stabilité dans le financement de la lutte contre le paludisme, parce que les partenaires traditionnels respectent leurs engagements. « La crainte se situe au niveau du Fonds mondial où nous avons constaté une réduction des financements », a-t-elle affirmé, invitant les partenaires du Nord à poursuivre leurs investissements dans la lutte contre le paludisme. Le ministre du Tourisme et des Loisirs, Youssou Ndour, a appelé les partenaires techniques et financiers à faire preuve de générosité afin d’accompagner les pays africains dans la lutte contre le paludisme. Il a également invité les acteurs de la lutte contre le paludisme à continuer le travail, dans le but de consolider les résultats obtenus ces dernières années.

Faire preuve de générosité

La représentante de l’Oms à Dakar, le Dr Alimata Jeanne Diarra Nama, a soutenu que, dans un contexte de rareté des ressources, les pays africains doivent coordonner leurs efforts en mettant en place une gestion efficiente des financements et une bonne utilisation des outils de lutte contre le paludisme.

Une occasion, pour le Dr Fatoumata Nafo Traoré, de noter que le paludisme a régressé de 50 % dans une quarantaine de pays dans le monde. « Le Sénégal se rapproche de ces pays parce qu’il a intégré toutes les interventions de lutte contre le paludisme », s’est-elle réjouie.
Cependant, la maladie reste un problème de santé publique dans les autres pays du continent, où un enfant meurt du paludisme toutes les minutes. Ce qui donne un taux de 91 % de décès. Selon les données fournies par Mme Traoré, 76 millions de cas de paludisme sont enregistrés dans les structures sanitaires africaines, dont 655.000 décès par an. « Donc, l’Afrique constitue la zone rouge. Mais, l’espoir est permis, parce que la maladie est en train de reculer dans beaucoup de pays. Nous devons recharger nos batteries et nous mettre en ordre de bataille en utilisant toutes les opportunités possibles, pour que nos pays soient débarrassés du paludisme », a indiqué Dr Fatoumata Nafo Traoré.

Eugène KALY

Lire l'article original

Plus d'articles Sénégalais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

SénégalSanté tropicale au Sénégal
Le guide de la médecine et de la santé au Sénégal


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !